REFLEXION

De la soumission à la scission



Le Soudan, ce pays d’Afrique dont la superficie est incommensurable par ses 2500.000 km2 ce qui équivaut à quatre ou cinq fois la France. Il est composé de 597 groupes ethniques, de 177 langues et dialectes. Par ailleurs, ce pays est multiconfessionnel à savoir que trois religions essayent de cohabiter ensemble malgré elles car depuis l’indépendance du Soudan en 1956 ces trois communautés se livrent à des batailles sanglantes réprimées dans le fer et le sang faisant beaucoup de morts. Ces trois grandes communautés sont les musulmans dont le taux est de 60% et donc majoritaire, 25% d’animistes et 15%de chrétiens et c’est la communauté la plus minoritaire dans le pays d’où l’inégalité sur tous les points à savoir la discrimination et le passe droit. L’animisme est une religion, croyance qui attribue une âme aux animaux, aux phénomènes et aux objets naturels. Ce pays dont les richesses sont nombreuses est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique. Le Sud, cette partie du Soudan qui possède beaucoup de richesses naturelles entre autre les hydrocarbures lutte depuis plus d’un demi - siècle pour se détacher définitivement du Nord du Soudan et proclamer son indépendance car il constate que le peuple du sud du Soudan est totalement différent de celui du Nord de par sa culture, sa langue ses us et coutumes et surtout sa religion. Tout cet amalgame de concepts poussera le Nord du Soudan après plus d’un demi-siècle de gouvernance autoritaire, pour ne pas dire dictatoriale et sous la pression occidentale de proclamer le Sud du Soudan un état souverain. Mais l’indépendance acquise, qui des deux Etats acceptera t-il de céder une de ses richesses à l’autre ? Par ailleurs, le problème de délimitation des frontières ne pourra être résolu facilement en raison de la mosaïque ethnique et linguistique de la société qui n’est pas près de faciliter les choses entre les deux pays. De par ses richesses naturelles à savoir l’or et les hydrocarbures, pour ne parler que de ceux là, ajouté à cela l’idéologie totalement différente ainsi que la différence de culte sont plus qu’un atout pour les pays occidentaux en l’occurrence la France et l’Angleterre pour aider le Sud du Soudan tout d’abord pour contrecarrer le régime de Omar El Bachir qui les gêne dans leur visée d’ingérence et idées préconçues vis-à-vis du Soudan car l’occident se trouve dans une crise économique, politique et sociale sans pareille. D’où la nécessité pour l’occident de trouver des issues de secours pour sortir de ce marasme économique et sociale et donc le Sud du Soudan est la terre promise pour ce dernier qui peut jouer un grand rôle dans un autre domaine qui est plus grave et qui est la christianisation de l’Afrique et le milieu est plus que favorable et peut devenir à l’avenir le carrefour de christianisation de l’Afrique entière, ce qui est un vrai danger pour tous les pays limitrophes comme par exemple l’Algérie. Musulmans et intellectuels de tout pays, l’heure est à la vigilance.

Benyahia El Houcine
Vendredi 22 Juillet 2011 - 10:20
Lu 319 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+