REFLEXION

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE MOSTAGANEM : Un agenda pour les enfants

L’imposante bibliothèque municipale de Mostaganem sous la bienveillante direction de madame Maamri Hayet, continue à faire valoir en ces vacances scolaires un très intéressant agenda dédié spécialement à nos enfants qui ne risquent pas de l’oublier de sitôt.



Que ce soit en effet pour le travail scolaire ou pour se détendre, on trouve toujours ce que l'on cherche dans l’accueillante Principale Bibliothèque de Mostaganem. Mieux, par obligation évènementielle, la Directrice des lieux n’a pas lésiné sur les moyens pour mettre les bouchées doubles afin d’accueillir les enfants en cette quinzaine de haltes et, à défaut de les recevoir, de se déplacer vers eux à travers plusieurs agglomérations, dans le but noble de les initier à l’amour du plaisir de la lecture. Un leitmotiv qui ne reste pas enfermé dans la langue de bois, mais qui plutôt y trouve toute sa splendeur entre les rayons, les ateliers, leurs couleurs attractantes, les sorties thématiques en nature, ainsi que les diverses activités inhérentes en marge du thème marquant ces vacances de printemps : « ma culture et mon plaisir à travers la lecture ». Et pour un plaisir qui d’ailleurs se lit indubitablement sur le minois des jeunes et moins jeunes, pour tâter le pouls et le degré de réussite de cet agenda ; une remarquable exposition du livre a été organisée en ce weekend avec étals de très beaux livres pour enfants, que l’on ne peut nullement trouver ailleurs dans la wilaya : livres en formes classiques (in-folio), en 3D, livres sonores, livres animés et encore en d’autres formats, avec une calligraphie spécialement destinée à l’enfant, des couleurs vives, un papier spécial, une encre écologique ; le tout avec une impression impeccable. De quoi donner l’eau à la bouche de nos chérubins et même les plus téméraires, qui en outre ont eu part à des spectacles contes, à la Maison de la Culture. Alors que d’autres ateliers de jeux, de lecture, de coloriage et de desseins ont été organisés à l’air libre dans la forêt de La Stidia « pour réconcilier l’homme de demain avec la nature à travers l’amour des lettres », commente Madame Maâmri Hayet qui conseille les parents à faire valoir la qualité sur l’aspect quantitatif à l’acquisition de tout livre, non sans rappeler la maxime de Charles Nodier : « Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler ». 

Ilies BENABDESLAM
Samedi 25 Mars 2017 - 18:05
Lu 218 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 25-11-2017.pdf
3.92 Mo - 24/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+