REFLEXION

AUTOUR DE LA RADIOTHERAPIE

Nous revenons sur l’"Unité de Radiothérapie” ; puisque Monsieur le Wali de Mostaganem est revenu sur ce qui est considéré, comme l'un des dossiers urgents de son Agenda et qui a suscité son inquiétude et son souci pour lesquels il avait donné une marge de temps afin que nous agissons en extrême urgence. Car cette frange de malades demeure à ce jour pénalisée et que l'infrastructure très attendue impatiemment qui leur revient tarde encore à les recevoir et nourrissent l'espoir que de cette réalisation de cette grande infrastructure pour le futur procurera pour certains, quand beaucoup d'autres attendent dans l'atrocité de leurs douleurs et de leurs maux.



Cette "Unité" est de nature à alléger la pression sur le CAC d'Oran. L’"Unité" conçue comme structure multidisciplinaire spécialisée en radiothérapie de grande envergure.
Des Experts en "Radiothérapie" ont participé déjà    à l'élaboration du Cahier des Charges de son étude suivi et de sa réalisation.
Il y a lieu de reconnaitre que depuis que Monsieur le Wali a pris en charge la gestion de la wilaya, nous avions dans le cadre de notre secteur, bénéficié de beaucoup d’attention assez particulière, qui ont permis  l'ouverture récente de 03 EPH (Mesra, Bouguirat et Achaacha) et l’accélération de la cadence et le rythme des travaux de l'EPH 240 lits de Kharouba et beaucoup d'autres projets.
Nous agissons également à ce que le personnel, pour les projets de certaines structures médicales, se combleront avec des citoyens de ces localités en priorité.
Ce n'est pas aussi simple d'ouvrir un hôpital, et pour cela nous avons étudié toutes les mesures nécessaires d'accompagnement qui seront exécutées sur le terrain.
Il faudra ne pas omettre que nos infrastructures, rayonnent non seulement pour notre wilaya mais également pour toutes celles qui sont limitrophes, dans l'ensemble des spécialités et où toutes les dispositions sont prises.
Parallèlement au côté technique, le volet fonctionnel est de discours et il est porté à votre connaissance qu'il sera obligatoirement prévu la disponibilité de personnel hautement qualifié qui bénéficiera de spécialisation en fonction des besoins de l’"Unité" sur le terrain pour leur répondre et sciemment formés dans ces spécialités rigoureuses.
A cet effet ; et d'emblée, nous sommes aisés de comprendre que notre secteur semble être axé sur l'acquisition d'un matériel de pointe qui attend la formation d'un personnel hautement qualifié pour s'en charger.
Donc, après ces nombreuses années d'attente, enfin l'idée reprenne ce jour, avec l'avertissement de ne plus rechercher des subterfuges pour justifier les lenteurs et les lourdeurs. Nous pensons en plus     avec les incontournables raisons techniques qui étaient auparavant évoquées et que les " Bunkers " de "Radiothérapie" nécessitant une connaissance très poussée en matière de " Radioactivité ", ne deviendront plus une inquiétude, et que les prétextes sur l’envolée des prix des matériaux de construction et de coûts des prestations de services, ne seront qu'un mauvais souvenir.
A titre indicatif, Monsieur le wali conscient que le taux de prévalence est en croissance exponentielle ré exprime son espoir et son bonheur de voir, au plus vite cette infrastructure de service, fonctionner et soulager les attentes des malades cancéreux qui souffrent atrocement et qui « disparaissent très vite » en raison de  l’insuffisance  des moyens actuels de prise en charge, qui incitent la population de se rendre dans la wilaya d'Oran pour se soigner avec difficultés de rendez-vous, de réception ; et de frais de déplacement et d'hébergement. Car la déception des cancéreux de la wilaya de Mostaganem est perceptible, beaucoup d’entre eux qui avaient vécu ne sont plus actuellement de ce monde, mais l'espoir est avec Monsieur le Wali et du Mécénat  qui promettent de répondre aux souhaits des malades en attente d'infrastructure, où son caractère urgent et pressant qui leur ferait éviter les différents déplacements vers d'autres lieux et parfois d'autres cieux.
La réalisation de cette " Unité " serait du domaine du possible après la levée des contraintes qui consisteraient en la couverture et la disponibilité financière et de la Ressource Humaine hautement spécialisée, à l'origine de la non inscription de ce projet structurant ; désormais aplanis ; et enfin, la prise en charge du calcul de protection contre les rayonnements ionisants émis par les accélérateurs de la Radiothérapie tâche confiée au COMENA (Commissariat de l’Energie Atomique).
Afin de permettre une mise en service « effective » de cette " Unité de Radiothérapie ", oh combien-même d'ores et déjà indispensable pour le traitement de cette pathologie lourde. Cette "Unité" à vocation régionale, appelée à dispenser ses prestations pour les personnes atteintes de cette pathologie lourde (tous types confondus) des wilayas de Mostaganem – Relizane – Mascara.
L'impact attendu de ce projet est de soulager la souffrance physique et morale des malades cancéreux, contraints de se déplacer pour toute séance de Radiothérapie au CAC « Messerghine » d'Oran.
Rappelons qu'un service d'Oncologie est ouvert depuis 2013 au niveau de Mostaganem  à « Mazagran » avec une capacité de 27 lits, alors que le nombre de cancer enregistré jusqu'à ce jour estimé à 635 cas.
L'étude de ce projet confiée à un bureau d'étude spécialisé qui a  pour mission en plus de  « l'esquisse » de l'avant-projet, du projet d'exécution et la préparation du dossier écrit, également d'assurer le suivi technique, le contrôle de l'exécution des travaux et la présentation de propositions de règlement des situations financières et de tout éventuel litige.
A sa réalisation, cette structure sanitaire insérée dans la politique sectorielle de la tutelle relative à la décentralisation du secteur de santé induite par la réforme hospitalière, aura à dispenser des activités essentielles relevant notamment de la "Radiothérapie″ ainsi que de la recherche médicale, de l'encadrement et de la formation.
Pour l'ensemble de ces prestations pour lesquelles il faudrait programmer entre autre, une formation « Spécifique » hautement spécialisée de paramédicaux, prévoir des plateaux techniques de pointe, en dépit d’autres impératifs techniques nécessaires.
Selon la fiche technique de cette "Unité sanitaire" sera implantée dans le projet d’envergure du bloc d’hospitalisation de « Kharouba » en achèvement.
De par la «Complexité» de ses caractéristiques techniques inhérentes à sa conception, finalisation et équipements, notamment en "Radiothérapie"  et en "Médecine Nucléaire" ; cet ouvrage requiert une approche toute particulière dans sa réalisation, surtout la construction de "Bunkers" avec des parois épaisses en béton armé baryté devant abriter les accélérateurs linéaires, simulateurs et l'activité de Radiothérapie qui génère des substances contraignantes, nécessitant un traitement spécifique des déchets nucléaires en respectant les protocoles de conservation, d’élimination et de leur gestion appropriée ; selon les normes universelles (LASN) et de sureté nucléaire.

 

Dr. A.G. Friha
Dimanche 26 Juin 2016 - 17:49
Lu 744 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+