La concurrence s’intensifie avec la numérisation croissante de l’Europe

imprimante HP
Sommaire

La numérisation commence maintenant à faire partie de la vie quotidienne des gens. La transition vers le monde numérique bat son plein dans toute l’Europe et l’on peut donc supposer que les consommateurs continueront à converger vers les principaux fournisseurs de biens et de services. L’importance de la numérisation pour la compétitivité et la productivité d’une nation se retrouve dans tous les secteurs et industries. Cela influe sur sa capacité à générer et à appliquer efficacement des solutions innovantes. L’économie numérique se développe actuellement à un rythme 7 fois plus rapide que tous les autres domaines, avec le potentiel d’augmenter le PIB de l’UE de plus de 400 milliards d’euros chaque année et de générer près de 4 millions de nouveaux emplois, selon les estimations.

 

Les objectifs fixés à l’horizon 2030

 

La Commission européenne a fixé des objectifs ambitieux pour que tous les citoyens et toutes les entreprises puissent avoir accès à des solutions numériques d’ici à 2030. Alors que les USA sont déjà bien avancés en la matière avec la digitalisation dans toutes les formes de business (si vous voulez vous implanter aux Etats-Unis, vous pouvez vous renseigner sur Tremplin Entreprises). Selon la CE, les services publics de base devront tous être entièrement numérisés et mis à disposition en ligne. En mettant l’accent sur la technologie numérique, l’Union européenne a des initiatives qui visent à fournir à 75 % des entreprises des connaissances en matière de Cloud et de données massives. L’économie numérique est un nouveau domaine de recherche qui mesure l’utilisation et le développement dans les 27 pays de l’Union européenne ainsi que dans 18 autres pays non membres de l’UE. Les adopteurs du numérique sont classés en fonction de leur stade de numérisation. La Suède est en tête du classement, suivie du Danemark et de la Finlande. Les entreprises des économies émergentes devraient bénéficier des effets de la numérisation, même si elles se situent en dessous du seuil des économies avancées. Cependant, la numérisation est un processus qui nécessite du temps et des capitaux pour s’assurer que l’on profite pleinement de ses avantages. La mondialisation numérique n’a cessé de gagner du terrain et continue de présenter aux entreprises de nouvelles opportunités de développement commercial. Cela implique à son tour de mettre davantage l’accent sur la transformation numérique afin de tirer le meilleur parti de ces opportunités et d’éviter de prendre du retard sur les concurrents en termes d’innovation et de parts de marché.

 

Les défis liés aux données

 

La transformation numérique d’une entreprise pose de nouveaux défis aux équipes informatiques, à savoir la protection et le traitement des données. L’équilibre entre la numérisation et les besoins en matière de confidentialité/sécurité peut être compliqué. Cela est particulièrement vrai pour les entreprises qui disposent d’un grand nombre de données et d’infrastructures informatiques compliquées qui doivent être protégées contre les cyberattaques. La possibilité des entreprises à s’adapter au rythme de la numérisation est essentielle pour leur réussite future. La capacité d’une entreprise à élaborer des stratégies et à réagir efficacement à des marchés en constante évolution, ainsi que sa capacité à attirer, motiver et retenir les meilleurs talents numériques, seront les facteurs décisifs.

 

Un faible niveau d’adoption

 

L’ère numérique a transformé de nombreux aspects de la vie. Il est temps que les modèles d’entreprise et les produits évoluent afin de suivre cette nouvelle tendance. Cependant, l’utilisation des technologies numériques sophistiquées reste faible au sein de la Communauté Européenne. Il est essentiel de numériser les processus commerciaux, en particulier ceux des petites et moyennes entreprises (PME), pour améliorer la compétitivité et l’efficacité. Les entreprises qui réussissent investissent dans l’infrastructure informatique pour permettre des connexions numériques avec les clients, les employés et les fournisseurs. La faible adoption de la numérisation dans l’UE n’est pas seulement un problème pour les entreprises qui ont besoin d’investissements pour mettre à jour leurs capacités numériques. Si toutes les parties prenantes n’investissent pas davantage, l’Europe risque de se laisser distancer par d’autres régions industrialisées comme les États-Unis et l’Asie en termes de compétences numériques.

 

La nécessité de l’innovation et des outils technologiques

 

Toutes les entreprises, grandes ou petites, devraient réfléchir à leurs processus pour améliorer leur efficacité et leur productivité en adoptant des solutions technologiques innovantes. Cela va de la rationalisation des opérations commerciales grâce à des solutions SaaS (Software-as-a-Service) à l’accès des clients à de nouveaux produits grâce au commerce électronique. Les applications de programmation ou API figurent parmi les outils technologiques les plus importants dont les entreprises ont besoin, car ces programmes permettent aux applications d’échanger des informations et de simplifier les processus. Grâce à la bonne solution de gestion des API, les entreprises peuvent créer un écosystème qui relie l’entreprise à des parties extérieures et finalement lui confère un avantage concurrentiel.

 

Les solutions de la technologie financière

 

Dans le secteur des paiements, par exemple, les commerçants font déjà la course pour être les premiers à fournir des portefeuilles numériques ainsi que des services financiers à leurs clients. À mesure que l' »Internet des objets » (IoT) se répand, les services financiers devraient jouer un rôle clé en permettant la numérisation par le biais des appareils mobiles. Les entreprises FinTech les plus performantes sont celles qui allient créativité et savoir-faire numérique. Cela leur permet non seulement de garder une longueur d’avance sur leurs concurrents, mais aussi de disposer d’un avantage considérable sur les institutions financières traditionnelles, qui sont fortement liées à des systèmes hérités et lents à évoluer.