REFLEXION

ZONE INDUSTRIELLE D'ARZEW : Levée du confinement au complexe pétrochimique de l'entreprise Sonatrach



Après sept semaines de confinement sanitaire en raison de la pandémie du Covid-19, le Groupe Sonatrach sera la première entreprise nationale à reprendre son activité à partir du mardi 12 mai, une reprise qui se fera de manière graduelle sur trois étapes, indique une note du PDG Tahar Hakkar à l’intention des responsables du groupe. Cette reprise de Sonatrach amorce un retour progressif de l’activité économique en Algérie, le premier secteur concerné est l’Énergie. Les autres secteurs devraient suivre progressivement à partir du 14 Mai. Tahar Hakkar a instruit ses cadres pour entamer la reprise du travail de manière graduelle et hebdomadaire sur trois vagues. Elle concernera en premier lieu les responsables occupant des postes organiques au niveau des différentes structures et les cadres jugés indispensables par leurs hiérarchies respectives. Un plan de reprise hebdomadaire doit être mis en place et communiqué à la structure en charge des ressources humaines et ce afin d’avoir une situation précise de l’effectif en place. Par ailleurs, pour assurer le bon déroulement de cette reprise tant attendue par les travailleurs des différents complexes pétrochimique des zones industrielles d'Arzew, de Bethioua et de Mers El Hadjadj,  le wali d’Oran Djellaoui Abdelkader avait signer une décision en date du 10 mai  2020 dans laquelle ,il a ordonné l’application stricte des barrières et de distanciation dans la zone pétrochimique d’Arzew, ordonnant le port obligatoire de masques de protection à tous les travailleurs et les clients devant se rendre à la zone industrielle, l’accès sera interdit à tous les réfractaires ,et ce, pour assurer une reprise d’activité dans les meilleurs conditions sanitaires. Cette reprise sera accompagnée par des mesures barrières sanitaire afin de protéger le personnel, le PDG Tahar Hakkar insiste dans sa note à accorder « une attention particulière aux dispositifs d’accueil, de veille et d’alerte. Pour limiter les risques de contagion, notamment celle émanant de l’extérieur. Les mesures de prévention, de protection et de sécurité des employés devront faire l’objet d’un contrôle permanant et rigoureux.                   

Medjadji H.
Mardi 12 Mai 2020 - 19:42
Lu 423 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+