REFLEXION

ZONE INDUSTRIELLE D’ALGER : Plus d’un milliard de cts, ‘’volatilisé’’

Trois individus, présumés être des cambrioleurs, ont été arrêtés le mardi dernier, par les éléments de la sûreté d’Alger, pour avoir volé de deux unités de production , l’une de briques, et l’autre de fer et ses dérivées, sises à la zone industrielle d’Alger, le montant de plus d’un milliard de centimes, et de carnets de chèques de plusieurs banques publiques et privées



La Sûreté de Wilaya d’Alger (SWA) a annoncé hier mardi, l’arrestation de trois cambrioleurs présumés impliqués dans deux affaires de vol par effraction dont furent victimes deux Usines de production des Briques et de fer et ses dérivés de la Zone industrielle Birtouta, où les présumés ont dérobé une somme d’argent dépassant le  milliard de centimes ainsi que plusieurs carnets de chèques appartenant à plusieurs banques publiques et privées. Selon le chargé de la communication de la Sûreté d’Alger, les trois cambrioleurs sont impliqués dans deux affaires de vols par effraction exécutées sous la menace d’armes blanches ciblant les employés de ladite usine. La première affaire a été élucidée grâce au dépôt d’une plainte du gestionnaire de l’usine de fabrication des briques, lequel il a fait part aux policiers d’un cambriolage commis, vendredi passé dans l’Usine de briques de Birtouta, par des inconnus. Ces derniers, ont creusé un énorme trou afin de pouvoir s’introduire à l’intérieur du bureau du secrétariat, où trois coffres forts contenants un milliard et 13 millions de centimes en espèces, ont été dérobés. Avant de quitter le lieu, les auteurs de ce cambriolage ont emporté avec eux trois carnets de chèque et trois sceaux appartenant à la société de fabrication des briques, ainsi que plusieurs carnets de chèques appartenant aux différentes Banques publiques et privées et un smartphone. L'inspection des caméras de surveillance installées dans cette usine et le prélèvement des empreintes digitales laissées par les auteurs sur la scène de crime, ont permis aux enquêteurs d’identifier les assaillants. Les caméras de télésurveillance qui sont plantées aux alentours de l’usine ont démontré trois individus encagoulés qui franchissaient la nuit l’usine avant que ces derniers ne prennent la fuite les mains bourrés d’argent.   L’exploitation du téléphone portable volé, qui a été restitué par un citoyen à la victime suite à sa découverte quelques heures après le cambriolage, s'est révélée être utilisée dans plusieurs contacts téléphoniques entre les assaillants, a indiqué l’enquête intensive menée sur le terrain par la police. Les enquêteurs ont appris, au cours de leurs investigations, que les mêmes individus sont derrières le cambriolage d’une autre usine de fabrication de fer et ses dérivés, sise dans la zone industrielle de Birtouta.L’exploitation des bandes de vidéos à partir des caméras de télésurveillance de la seconde victime, celle de l’usine de production de fer et ses dérivés, a montré l'apparence d'un jeune homme cambriolant plusieurs barres de fer qui se trouvées sur un camion d'approvisionnement, tout en menaçant les travailleurs de l'usine avec une tige de fer. Arrêté, ce dernier a avoué son forfait, tout en dénonçant ses deux complices ainsi que le lieu de cachette des sommes d’argent volées. Parmi les deux complices figure un agent de sécurité chargé de sécuriser l’usine de production des briques pendant la nuit. Les trois présumés ont été présentés ce mardi devant les instances judiciaires du territoire de compétence, ils ont été placés en prison.

Ismain
Mardi 10 Avril 2018 - 17:41
Lu 294 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 15-08-2018.pdf
3.1 Mo - 14/08/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+