REFLEXION

ZAKAT



  La zakat de la fin du jeûne (zakâtou l-fitr)
Elle est obligatoire pour tout musulman, s’il lui reste de quoi la payer en plus de ce qu’il faut pour payer sa nourriture de base, la nourriture de base de ceux qui sont à sa charge, ses dettes, son habillement et son logement qui sont dignes de lui, et ceci, pendant le jour de la Fête de la fin du jeûne (3idou l-fitr) et la nuit qui suit.
Ceux qui ont droit à la Zakât  
Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân :  « certes les aumônes [obligatoires] ne sont [destinées] qu’aux miséreux, aux pauvres, à ceux qui travaillent au service de la zakAt, aux nouveaux convertis dont le cœur est à raffermir, aux esclaves [qui en ont besoin pour remplir leur contrat d'affranchissement] aux endettés [qui ne peuvent pas s'acquitter de leurs dettes], aux combattants [bénévoles] et au voyageur [qui n'a pas ce qui lui permet d'atteindre sa destination] ».
La Zakat aumône sur les Biens Commerciaux
Il est un devoir de payer la zakAt sur les biens commerciaux qui sont acquis à l’origine en échange d’une contrepartie si ces biens ont atteint le seuil à la fin de l’écoulement d’une année lunaire. Et la signification du commerce, c’est faire tourner les biens de la vente et l’achat dans le but de faire des profits.
La Zakât sur les Récoltes, les Raisins Secs et les Dattes
La Zakât est obligatoire sur les récoltes que les gens prennent comme nourriture de base quand ils ont le choix c’est à dire celles dont les hommes font provision d’ordinaire afin de s’en nourrir, comme le blé, l’orge ou le maïs; ce n’est pas le cas des fruits tels que les pommes et les oranges.
Concernant les fruits : la zakât est obligatoire sur deux sortes d’entre eux : les dattes et les raisins secs.
La zakât sur les Monnaies Précieuses, Or et Argent métal
  Allâh dit : « Et ceux qui thésaurisent de l’or et de l’argent [métal] et n’en dépensent pas dans la voie que Allâh agrée, annonce leur un châtiment douloureux »
La Zakât sur le Bétail
Concernant le bétail, la zakAt est un devoir sur trois catégories qui sont :
1 – Les chameaux, mâles et femelles
2 – Les bovins, mâles et femelles
3 – Les chèvres et les moutons.
La zakAt n’est pas un devoir sur d’autres animaux que ceux ci. Elle n’est donc pas un devoir ni sur les chevaux ni sur les ânes, sur ces choses là en tant que telles sauf si ils sont utilisés pour faire du commerce, et n’est pas un devoir non plus sur d’autres tels que la volaille, par l’Unanimité des savants.
L’Aumône Obligatoire – La Zakât – (plus d’explication)  
Du point de vue de la langue arabe, le terme (az-zakât) signifie la croissance, la bénédiction et l’augmentation du bien. Et il est employé pour le fait de purifier, ALLAH ta`âlâ dit :  « Certes, a réussi celui qui l’a purifiée » ; c’est-à-dire qu’il a purifié son âme de ses souillures.
L’Aumône Obligatoire – Zakât  
ALLAH ta`ala dit : « Accomplissez la prière et donnez la zakât », [ sôurat Al-Baqarah / 43 ]. Dans la langue arabe, le mot zakât signifie : la purification et l’accroissement. Selon la Loi, c’est le nom de ce que l’on paye sur un bien ou sur le corps, de façon spécifique. La zakât a été appelée ainsi parce que les biens s’accroissent par la bénédiction du versement de la zakât et parce que celle-ci purifie des péchés celui qui la paye. La zakât fait partie des choses les plus éminentes de l’Islam ; ALLAH l’a ordonnée la deuxième année après l’Hégire.

Réflexion
Mercredi 30 Juillet 2014 - 09:44
Lu 491 fois
RAMADANIATE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 30-12-2020.pdf
3.38 Mo - 29/12/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+