REFLEXION

Y'a-t-il un capitaine pour sauver le navire ?



Un Etat qui peut se passer de la contribution financière de ses citoyens peut s’exonérer de leur demander leur avis. Disposant de la rente, l’Etat algérien peut se permettre l’une des plus basses impositions de la région, battu en cela seulement par les monarchies pétrolières du Golfe. On peut remarquer aussi que la part de la fiscalité ordinaire (hors pétrole) est en constante diminution, parallèlement au délitement de la démocratie. Peut-on espérer de réelles reformes démocratiques alors que l’Etat, tout en diminuant les impôts, multiplie les subventions et développe l’assistanat de sa population ? En organisant un système de subventions généralisées (électricité, essence, blé, lait et jusqu’aux pois chiches...), l’Etat instaure une relation de dépendance de ses administrés qui soit se sentent inconsciemment ou non redevables soit estiment que tout leur est dû et que ce sont leurs droits. Par contre, des citoyens qui financent un gouvernement ont plutôt tendance à lui demander des comptes quant à l’emploi de leur argent. Les gouvernements se sentent plus enclins à associer leurs citoyens quand ils sont obligés de leur demander des sacrifices, mais si une rente leur permet de s’en passer, ils n’auront de compte à rendre à personne. De même, quand les caisses sont pleines, la mauvaise gestion, l’incompétence et l’incurie sont beaucoup moins visibles, les disponibilités permettant de les couvrir. Lorsque la disette et la crise s’installent, les décideurs sont plus prudents, les incompétents sont vite repérés et les nouvelles compétences émergent et accèdent à la décision, car c’est dans la tempête que les vrais capitaines se révèlent.

Said
Dimanche 27 Janvier 2013 - 00:00
Lu 193 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 08-12-2019.pdf
3.51 Mo - 07/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+