REFLEXION

VISITE DE TRAVAIL DU MINISTRE DE LA POSTE ET DES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION : Houda Feraoun impressionnée par les avancées à Oran

Il faut développer des partenariats pour améliorer la qualité de la formation, c'est ce qu'a déclaré la ministre Houda Imane Feraoun en marge de la visite qu'elle a effectuée avant hier à Oran, étant impressionnée par les avancées, a insisté sur la qualité de la formation lors de la cérémonie de sortie de la première promotion du master "Réseaux et système de télécommunications avancés", organisée à l’institut national des télécommunications et des TIC "Abdelhafid Boussouf" d’Oran.



La situation, qui était déplorable, a connu une amélioration, reconnait-elle d’une part, tout en indiquant que le secteur des télécommunications  a besoin de beaucoup plus d’ingénieurs opérationnels sur le terrain que de postulants à la recherche académique. Un appel a été lancé aux enseignants de l’INTTIC, pour privilégier et consolider le volet pratique, en multipliant les rencontres avec les opérateurs économiques. « Les innovations dans le domaine des TIC se trouvent chez ces gens là, et non pas dans les amphithéâtres ou les salles de cours », leur lancera-t-elle lors de sa rencontre avec le corps enseignant et les étudiants à l’Institut des télécommunications, en précisant qu’il s’agit de développer des partenariats pour améliorer la qualité de la formation. Aux étudiants, diplômés et les futurs diplômés de l’INTTIC en master en communication, une formation complémentaire à celle d’ingénieur d’Etat en télécommunications, Mme Houda Feraoun leur recommande de se diriger vers le monde de l’entreprenariat pour créer de l’emploi et de la richesse, tout en leur annonçant les possibilités de formations en doctorales en Algérie et à l’étranger, en attendant que l’institut puisse ouvrir sa propre formation doctorale. Toujours dans la foulée, la sœur après le F’tour,  a procédé en compagnie du wali d'Oran et des membres de l'exécutif à la distribution de 2045 logements tous types confondus à la mosquée Ibn Badis, lors de la célébration de la nuit du 27ème jour de ramadan Leïlat El-Kadr, cette nuit essentielle dans la religion musulmane est considérée comme bénie. Elle permet à tous les croyants de prier pour obtenir le pardon de ses péchés. La nuit du destin vaut mille mois de prières, elle correspond à 80 ans de dévotion. Cette nuit si importante à l'approche du jeûne et de prières. Jeudi au plus tard, la fin du ramadan devrait être annoncée par les Imams incha Allah.

Medjadji H.
Mardi 12 Juin 2018 - 18:14
Lu 585 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-06-2018.pdf
4.16 Mo - 23/06/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+