REFLEXION

VISITE DE TRAVAIL DU MINISTRE DE L'AGRICULTURE A ORAN : 56000 professionnels pour assurer une meilleure performance



Lors de la cérémonie d'ouverture du 8ème salon international de la pêche et de l'Aquaculture qui s'est déroulée au centre des conventions CCO d'Oran, le ministre de l'agriculture de la pêche et du développement, Chérif Omari, a assisté à une rencontre avec les représentants du secteur de la Pêche et de l'Aquaculture et les présidents  des chambres professionnelles. Il  a précisé que l'organisation du SIPA 2019 visait à mettre en valeur les compétences nationales du domaine de la pêche et à conforter les opportunités de coopération internationale, à même d'assurer le développement des systèmes de travail, de formation et d'encadrement. L'Etat a renforcé, par le biais du ministère de l'Agriculture et la Direction générale de la Pêche, les mesures et mécanismes en vigueur dans le domaine de la pêche, notamment en ce qui concerne l'encadrement, la formation et l'orientation, pour une meilleure maitrise de la gestion du secteur, a-t-il poursuivi. Il a ajouté en outre qu'il était nécessaire de réunir toutes les conditions professionnelles nécessaires aux pêcheurs, pas moins de 56.000 professionnels, notamment en terme de formation, outre les aspects technique et social, pour assurer une meilleure performance dans ce secteur stratégique qui contribue, selon le ministre, à la création des richesses et des postes d'emploi ainsi qu'à la garantie de la sécurité alimentaire. Répondant à une question de l'APS sur la campagne de pêche du thon rouge, lancée début juin en cours et qui prendra fin juillet prochain, M. Omari a précisé que cette campagne se déroulait dans de bonnes conditions avec la prise de toutes les mesures adéquates au niveau central, notamment de la direction générale de la pêche.Il a indiqué en outre que 22 opérateurs se sont investis dans la campagne de pêche du thon rouge, soulignant que le quota autorisé cette année, soit un total de plus de 1.400 tonnes, sera pêché. Ce quota est appelé à augmenter d'année en année, à condition d'atteindre une bonne maitrise de l'opération de pêche et un bon encadrement ainsi que davantage d'efforts de la part des pêcheurs et autres opérateurs intervenant à tous les niveaux de la pêche. Par ailleurs, le ministre a réitéré la détermination de son département ministériel à prendre en considération les différentes préoccupations des acteurs et intervenants du secteur de la pêche, avant de rechercher les solutions appropriées en vue de hisser les capacités du secteur.   

Medjadji H.
Samedi 9 Novembre 2019 - 16:37
Lu 403 fois
Oran
               Partager Partager

Oran