REFLEXION

VIOLENCES DANS LES STADES : L’Algérie veut "en finir"

Des "mesures fermes" sont à l'étude pour "en finir" avec les violences récurrentes dans les stades algériens a annoncé lundi le ministère algérien de l'Intérieur, après un nouveau week-end d'incidents ayant fait une centaine de blessés, sans oublier de citer la mort en août 2014 de l'attaquant camerounais de la JSK, Albert Ebossé, tué par un projectile.



Le Ministère de l’intérieur et des collectivités locales a annoncé, dans un communiqué publié, la création d’une commission pour enquêter sur les dernières violences dans les stades, a annoncé lundi le ministère de l'Intérieur, après des incidents ayant fait une centaine de blessés. Au moins 104 personnes ont été blessées lors de la demi-finale de Coupe d'Algérie, vendredi, entre les clubs historiquement rivaux de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) et du Mouloudia d'Alger (MCA), marquée par des jets de projectiles dans les tribunes adverses et sur le terrain, et par des affrontements entre supporteurs et avec les forces de l'ordre. Le même jour, un match en retard du championnat opposant le Mouloudia d'Oran au Chabab de Belouizdad a dû être arrêté par l'arbitre à 12 minutes de la fin, le terrain étant la cible de projectiles avant d'être envahi par des supporteurs en colère. "Il a été décidé l'installation d'une commission d'enquête chargée d'examiner les causes de ces dérapages dangereux, de définir les responsabilités et de prendre des mesures et décisions fermes en vue d'en finir avec ce phénomène", indique sans autre précision le ministère dans un communiqué. La Ligue algérienne de football professionnel (LFP) avait annoncé dimanche étudié d'éventuelles sanctions après les violences ayant émaillé la demi-finale entre la JSK et le MCA. Des policiers en tenue anti-émeute sont intervenus à l'intérieur des tribunes et ont notamment fait usage de canons à eau, selon des images télévisées. Une cinquantaine de supporters des deux clubs ont été arrêtés, selon une source policière citée par l'agence de presse d'Etat APS. Le stade de la JSK, équipe hôte, ayant une capacité insuffisante pour un match de Coupe, la rencontre avait été délocalisée. Le choix par la JSK du stade de Constantine et l'aval donné par la Fédération algérienne de Football (FAF) ont été très critiqués, alors que les supporteurs du club constantinois entretiennent également une profonde rivalité avec ceux du MCA. Les matches de football -professionnels ou amateurs- en Algérie sont depuis plusieurs années régulièrement le théâtre de graves violences, parfois meurtrières. En décembre, des affrontements entre supporteurs lors d'un derby amateur de ligue régionale avaient fait un mort. Notons que, la violence dans les stades algériens avait été tragiquement révélée au grand jour par la mort en août 2014 de l'attaquant camerounais de la JSK, Albert Ebossé, tué par un projectile lancé depuis les tribunes. La police algérienne et la LFP avaient lancé en 2015 une campagne de sensibilisation contre la violence et pour le fair play, apparemment sans grand résultat.

Ismain
Lundi 16 Avril 2018 - 17:51
Lu 317 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-08-2018.pdf
3.06 Mo - 17/08/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+