REFLEXION

VILLES NOUVELLES D’ALGERIE : La phase post-achèvement, bientôt soumise au conseil interministériel

Le dossier des villes nouvelles sera bientôt soumis à un conseil interministériel en vue de la préparation de l’étape post-achèvement des travaux et l’arrêt du programme de gestion et d’organisation administratifs, a affirmé, à Alger, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, M.Abdelawahid Temmar.



A  cet effet, le ministre a souligné sur ce sujet, lors d’une plénière de l’APN, consacrée aux questions orale, que : «Le dossier de la ville nouvelle de Boughezoul, tout comme d’autres villes et pôles urbains, sera soumis prochainement à un conseil interministériel en vue de préparer l’étape post-achèvement des travaux, notamment en ce qui concerne les enveloppes budgétaires pour les travaux  d’aménagement et la levée des entraves persistantes’’. Répondant encore  à une question du député Mohamed Kebirita, M.Temmar a fait savoir que l’enveloppe allouée à la réalisation de la ville nouvelle de Boughezoul s’élevait à 108,5 milliards de dinars, dont 59,6 mds DA déjà consommés, ce qui représente un taux de 55%. Pour rappel, les plans d'aménagement des villes nouvelles de Bouinan (Blida), Boughezoul (Médéa) et de Hassi Messaoud (Ouargla) ont été adoptés, et publiés au journal officiel n° 31. L'adoption de ces plans a fait l'objet de trois décrets exécutifs, signés par le Premier ministre, M.Abdelmalek Sellal, en application des dispositions de décret de février 2011 fixant les conditions et modalités d'initiation, d'élaboration et d'adoption du plan d'aménagement de la ville nouvelle. Pour rappel, la ville nouvelle de Hassi Messaoud, devant accueillir 45.000 habitants dans une première phase, l'ensemble des travaux d'aménagement ont été déjà lancés, à savoir les travaux de terrassement, de la voirie et des réseaux divers, outre la viabilisation des sites de la ville et de la zone d'activités logistiques (ZAL). Au total, 18.400 logements, composés de 3.500 logements individuels, de 3.500 semi collectifs et de 11.400 collectifs et immeubles à usage mixte, ont été prévus dans cette ville du sud du pays pour accueillir graduellement une population de 80.000 habitants. Cette future ville, localisée dans la zone d’Oued El-Maraâ, est projetée sur une superficie totale de 4.483 ha, et sera structurée en quatre (4) quartiers résidentiels d'une capacité théorique de 20.000 habitants chacun, en plus d'équipements administratifs, de commerce, de sport, et de culture implantés autour du centre-ville. Quant à la ville nouvelle de Bouinan, située à 35 kms au sud d'Alger, elle s'étale sur les agglomérations de Bouinan, Amroussa, Mellaha et Hassainia sur une superficie de 2.175 ha. La ville, conçue pour abriter plus de 52.000 logements et cinq pôles d'investissement dédiés aux domaines commercial, sanitaire, de loisir, industriel et de services, est divisée en deux secteurs de sept quartiers avec les commodités de la vie citadine. Le nouveau plan d'aménagement intègre les habitations déjà existantes dans la ville nouvelle, après leur restauration et leur mise en conformité avec les nouveaux paramètres du plan. Il prévoit la réalisation d'usines de fabrication relevant des industries de pointe dans la biotechnologie, l'agroalimentaire et la pharmacie, ainsi que des projets dans l'environnement et la recherche scientifique. Concernant la ville nouvelle de Boughezoul, elle est la plus grande en termes de superficie puisqu'elle s'étale sur 6.000 ha dont 4.055 ha urbanisables. Conçue pour accueillir 350.000 habitants à l'horizon 2030, la ville est également destinée à la promotion des activités scientifiques et technologique et des productions industrielles de haute valeur notamment dans les TIC, la communication, les biotechnologies et les énergies renouvelables. Elle disposera aussi de plates-formes logistiques équipées en moyens technologiques modernes qui seront reliés aux grands centres de distribution régionaux et internationaux.   A ce titre, le décret de février 2011 fixant les conditions et modalités d'initiation, d'élaboration et d'adoption du plan d'aménagement de villes nouvelles, note que le plan d'aménagement est initié par un organisme chargé de cette ville et élaboré par des bureaux d'études agréés à cet effet par arrêté du ministre chargé de l'aménagement du territoire. Une commission interministérielle chargée de l'examen de ce plan avait été créée, conformément au même décret.  Quant à la ville nouvelle de Sidi-Abdellah, elle est composée, de 5 grands pôles dont celui ayant trait à l’urbanisme, à la technologie, à la santé et la biotechnologie, et l’université. Il y est prévu globalement quelque 50 000 logements (location-vente et LPP) sur une superficie estimée à 7 000 hectares dont 3 000 réservés à l’urbanisme. L’état d’avancement de tous les travaux de cette ville est évalué à 75%. Elle sera livrée dans sa globalité dès l’année 2018, selon des informations rapportées par la presse.

Ismain
Dimanche 17 Juin 2018 - 18:24
Lu 764 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-12-2018.pdf
2.77 Mo - 18/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+