REFLEXION

VIEUX BATI A ‘’DERB ‘’ MOSTAGANEM : Des familles en danger interpellent le wali

Les citoyens résidents au quartier ‘’Derb’’ lancent un appel pressant au wali de Mostaganem, M. Abdesami Saidoun pour se pencher sur leur problème en vue de leur trouver une solution au calvaire qu’ils endurent depuis assez longtemps.



Leurs  habitations et locaux, accolés à de vieilles bâtisses délabrées et à demi démolies les exposent à un réel danger  ajoutent-ils.  En effet, le dossier du mythique quartier « Derb » semble renvoyé aux calendres grecques et ses habitants, du moins, ceux qui sont restés sont totalement désemparés par le silence des autorités sur la question du vieux bâti .Ces derniers  affirment qu’ils vivent dans l’angoisse quotidienne face à cette situation. «On ne cesse d’interpeller les autorités concernées, mais en vain», déplorent-ils. Les risques encourus sont énormes, notamment durant la saison des pluies où les anciennes habitations soutenues que  par les murs risquent de s’effondrer en emportant les maisons mitoyennes habitées par des familles depuis des lustres. La situation dans ce quartier interpelle les responsables de la wilaya à prendre les devants avant la survenance d’une catastrophe. Un diagnostic a été effectué auparavant pour permettre de prendre des mesures nécessaires afin d’y remédier. Ainsi  des opérations de démolition ont été engagées au sein du quartier, seulement tout a été arrêté pour des raisons techniques, selon eux. Une étude qui date du 14/10/2017 a été effectuée par un architecte  expert en vieux bâti, à la demande de l’un des citoyens concernés par le problème où des recommandations ont été données appelant  à une intervention urgente pratiquement à tous les niveaux .Selon l’expertise , l’ensemble du quartier « Derb » est inscrit dans le périmètre du noyau historique de la ville de Mostaganem, classé par le décret exécutif N°15-209 du 27/07/2015, portant création et délimitation du secteur sauvegardé de la vieille ville de Mostaganem .  Ces vieilles bâtisses datant de l’époque ottomane risquent de céder à tout moment, témoigne le représentant de l’Association des habitants du quartier Derb, M. Idriss Bey, sur les lieux, en compagnie d’autres habitants. « On n’est pas à l’abri d’un drame, dira notre interlocuteur, surtout qu’une vieille bâtisse à trois niveaux, d’une hauteur de quelques mètres, démolie à moitié après le relogement de ses occupants, s’avère un danger imminent du fait que les restes de dalles, de murs et d’escaliers qui sont  suspendus  peuvent s’effondrer à tout instant ?  «Doit-on attendre un drame pour que les autorités réagissent ?» s’interrogent-ils. Cette bâtisse  située au centre-ville, plus précisément à proximité de l’ancienne daïra, s’avère un danger même pour les piétons et les automobilistes  qui ne sont pas à l’abri d’une catastrophe». Selon le même interlocuteur, le terrain situé  en face de la bâtisse, transformée en parking anarchique est devenu un lieu d’agression et de commercialisation de drogue pour les dealers et les malfaiteurs notamment durant la nuit. Les habitants  sollicitent une intervention rapide des services concernés à leur tête M. le wali  pour prendre en charge rapidement le reste du vieux bâti démoli à moitié et abandonné depuis plusieurs années.

Gana Yacine
Dimanche 2 Août 2020 - 17:40
Lu 507 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma