REFLEXION

VERS LA RENAISSANCE DU TOURISME RELIGIEUX A MOSTAGANEM : Une rencontre animée par la direction du tourisme

Le tourisme religieux, appelé aussi tourisme de la foi, est le fait d’appréhender dans le contexte du tourisme les lieux de culte et la visite que les touristes effectuent dans ces lieux dans un but de pèlerinage, de rassemblements religieux ou à des fins de loisirs. La direction du tourisme vient en ce sens, organisé une rencontre sur ce tourisme si particulier et élaborer un vaste programme pour sa promotion



La direction du tourisme de la wilaya de Mostaganem a organisé,  vendredi 17 Mai 2019, à  l’hôtel ‘’El Mansour’’, sis aux Sablettes,  une rencontre pour promouvoir un nouveau produit touristique, qui n’est autre que  le tourisme religieux et spirituel, un mode touristique qui ne  date pas d’hier pourtant, mais qui  avec le temps et  le peu d’importance accordé à ce dernier, a fini par s’oublier presque complètement. C’est dans ce sens que la direction du tourisme de la wilaya vient de lancer un programme ambitieux pour la mise en valeur de ce concept pour attirer  encore plus de touristes qui sera complémentaire à celui du tourisme estivale et balnéaire. Notons à ce titre, que Mostaganem a été jadis, le  fleuron  par la présence de dizaines de zaouïas et de saints, reconnus  localement, dans le Maghreb et dans le monde arabe voire même en Europe. A  titre de rappel, des européens venaient  souvent à la zaouïa alawiya reconnue mondialement , alors que maintenant le citoyen dans la majorité des cas , la zaouïa se résume juste  à sa ‘’waada’’ annuelle  , le couscous sous les tentes et la fantasia, alors qu’autrefois,  ces dernières avez une place prépondérante  dans la société périodiquement telle que Sidi Lakhdar Benkhelouf,  la zaouia Alawiya, El Bouzidia , El Tekkoukia , El Senoucia, El Kadiriya et beaucoup d’autres qui avaient en plus de l’option spirituelle celui du social et de l’enseignement(coranique) elle jouait  également un rôle de médiation dans les conflits tels que les divorces, dans le partage de l’héritage, et la vente et l’achat des biens, l’aide aux démunis. Il est à noter que seul  dans le statut social elle arrivait à résoudre le problème dans pas moins de 70% des cas, et que par son absence  dans notre paysage social, notre pays a atteint le chiffre exorbitant de 60.000 divorces par an. Toujours est-il que pour arriver à revaloriser le tourisme religieux, il faudrait la conjugaison de tous les efforts étatiques comme société civile et penser à créer un guide touristique spécial tourisme religieux avec un calendrier des fêtes annuelles, et une journée de la fête locale des zaouïas avec l’appui des supports médiatiques tel que la télévision, les journaux, et les réseaux sociaux, sans oublier de penser au volet restauration de l’immobilier religieux tel que les marabouts

Naboussi Belayachi
Samedi 18 Mai 2019 - 18:26
Lu 728 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+