REFLEXION

VERS L’INTERDICTION DE L’ESPACE AERIEN ALGERIEN A LA RAM ? : La Royal Air Maroc dépose plainte contre l’Algérie à Paris

Encore une fois le makhzen marocain utilise la compagnie aérienne de son pays ‘’Royal Air Maroc’’ pour nuire à la diplomatie algérienne et servir les ‘’intérêts douteux’’ des barons qui lui sont rattachés. La Royal Air Maroc (RAM) vient de déposer plainte contre l’Algérie suite aux propos tenus par le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, qui a déclaré le 20 octobre dernier que la compagnie aérienne marocaine transportait « autre chose que des passagers », rapporte le média français M6 info.



Devant cette énième provocation, les autorités algériennes ne resteront pas sans réaction,  selon un spécialiste de l’aviation civile, qui affirme que la ‘’Royal Air Maroc’’ se retrouve malgré elle empêtrée dans un conflit politique, qui peut nuire à ses intérêts et notamment à sa croissance. Selon le même spécialiste, la RAM  pourrait voir ses appareils interdits de survole de l’espace aérien algérien, pénalisant ainsi ses lignes vers l’Afrique et l’Asie. Si cette décision souveraine venait à être appliquée par les autorités algériennes, la RAM sera la deuxième compagnie aérienne interdite de passage dans l’espace aérien d’un pays voisin après Qatar Airways. Accusée de trafic de drogue en transportant « autre chose que des passagers » par le ministre des affaires étrangères Abdelkader Messahel, la compagnie aérienne marocaine Royal Air Maroc a ainsi décidé de porter plainte contre l’Algérie en France. Selon M6 info, la décision a été prise lors d’une réunion qui s’est tenue au siège de la compagnie dans la capitale marocaine Rabat, et qui avait réuni la direction de Royal Air Maroc, des avocats marocains ainsi que des avocats français, réunion à l’issue de laquelle la compagnie marocaine a décidé de porter plainte pour « diffamation » auprès du tribunal de grande instance de Paris. Rappelons que le 20 octobre dernier, le ministre des affaires étrangères Abdelkader Messahel avait accusé les banques marocaines de « blanchir l’argent du haschisch » et avait déclaré que la Royal Air Maroc « transporte autre chose que des passagers». Des déclarations qui avaient provoqué une véritable crise diplomatique entre les deux pays, et qui avait fait les choux gras de la presse marocaine et algérienne pendant plusieurs jours.

Rachid M.
Dimanche 3 Décembre 2017 - 18:39
Lu 2811 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 13-12-2017.pdf
4.05 Mo - 12/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+