REFLEXION

VENTE DE MASQUES ET PRODUITS HYDROALCOOLIQUES : Les pharmaciens d’Oran réclament le monopole



Les pharmaciens d’officines à Oran ont réclamé que les masques et produits hydro-alcooliques « soient réservés exclusivement au secteur pharmaceutique », pour maintenir la « stabilité des prix » et garantir la « qualité » et la « lutte contre les spéculateurs ».Dans un communiqué, rendu public sur sa page Facebook, le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO), demande à ce que « les masques, alcools, produits hydro alcooliques soient réservés exclusivement au secteur pharmaceutique », seul moyen, selon ce syndicat, de «garantir  la lutte contre les spéculateurs et les intermédiaires, la régularité de la disponibilité, une stabilité des prix, et une garantie de qualité et de traçabilité ». Et pour cause, défend-il comme argument, le SNAPO a mis donc le doigt sur les « fluctuations des prix » observées sur le marché. À ce sujet, le syndicat déplore « l’autorisation de la vente de ce genre de produits, en dehors du circuit pharmaceutique, qui pourrait « porter un sérieux coup à la crédibilité des opérateurs du secteur pharmaceutique, mais aussi va encourager l’expansion de l’informel et le risque sanitaire du fait de l’absence du conseil et de la garantie de des dispositifs et produits vendus», soulignant que ces autorisations sont « des insultes à notre système de santé mais aussi à nos concitoyens ».
 

Medjadji H.
Lundi 1 Juin 2020 - 18:07
Lu 337 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+