REFLEXION

VENTE CONCOMITANTE DE LAIT : Le ministère du Commerce annonce de nouvelles mesures



Le lait subventionné en sachet fait parler de lui. Outre la pénurie de ce produit de large consommation, la vente concomitante, une pratique commerciale illicite est devenue monnaie courante à Alger et autres wilayas du pays. On impose carrément aux consommateurs à prendre un autre produit avec le lait pasteurisé en sachet ! Dans certaines localités d’Alger, pour qu’un citoyen puisse acheter le lait en sachet, « il doit obligatoirement s’acquitter des produits alimentaires tels que le yaourt, jus «, ont témoigné des citoyens … C’est de cette manière que les vendeurs rentabilisent leur commerce… De nombreux citoyens dénoncent, à cet effet, ces pratiques qu’ils jugent  » illicites » leur causant des pertes financières. D’autant, qu’il n’est pas à la porté des petites bourses et des ménages à revenu faible « de dépenser plus » pour assurer le lait à leurs foyers, se plaint-on. La wilaya de Boumerdès ne fait pas exception à la règle. Le Ministère du Commerce a pris acte de ce problème. Ainsi, les responsables de la direction du Commerce de la wilaya de Boumerdès annoncent qu’il « est strictement interdit de vendre du lait pasteurisé subventionné avec tout autre produit », a indiqué, Ennahar Online dans sa édition  jeudi. La Direction « prendra des mesures contre ceux qui enfreignent le règlement et les lois en vigueur », rapporte la même source.  

Nadine
Vendredi 31 Janvier 2020 - 16:09
Lu 835 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-10-2020.pdf
3.45 Mo - 27/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+