REFLEXION

VEHICULES DE MOINS DE TROIS ANS : ‘’L’importation n’a pas été annulée’’

Le ministre de l'Industrie Ferhat Ait Ali Braham s’est exprimé de nouveau, ce dimanche, sur la question de l'importation des véhicules de moins de trois ans, assurant qu'elle n'est pas abandonnée, mais juste différée pour des raisons liées à la situation financière actuelle du pays.



Le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali Brahim, a déclaré dimanche  que l’importation de voitures de moins de trois ans n’a pas été annulée. Intervenant à la radio chaine 1, il a révélé que son département est en train d’étudier la possibilité de relancer le processus, au niveau moyen, après des réformes financières et économiques qui permettront aux citoyens de posséder une voiture selon le taux de change officiel à des prix raisonnables. « Il existe des réseaux organisés et des gangs qui attendent de collecter la «ferraille» (des voitures) pour la diriger vers le marché algérien », a-t-il déclaré à ce propos. Concernant l’importation de voitures neuves, le ministre de l’industrie dira qu’elle dépend des dossiers des clients correspondant au nouveau cahier de conditions. « Nous ne fermerons pas les portes d’enregistrement pour cette importation», a-t-il déclaré estimant que l’Algérie a tout le potentiel pour attirer l’industrie automobile de toutes sortes. Selon le ministre, l’Algérie possède d’importantes compétences de jeunesse dans le domaine des industries intelligentes, invitant les partenaires étrangers à investir dans ce domaine. S’agissant de l’ancienne règle d’investissement 51/49, le ministre dira qu’elle constituait un obstacle à des investissements étrangers sérieux, et aujourd’hui la majorité des activités sont ouvertes aux investisseurs en dehors des secteurs stratégiques clairement définis. A en croire le ministre de l’industrie, la nouvelle loi sur l’investissement sera plus transparente dans l’étude des dossiers des investisseurs, elle accordera plus de pouvoirs à l’Agence nationale pour le développement des investissements en plus de l’inclusion d’une échelle d’évaluation selon laquelle des concessions et exemptions sont accordées.

Ismain
Dimanche 11 Octobre 2020 - 16:05
Lu 206 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-10-2020.pdf
3.45 Mo - 27/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+