REFLEXION

Une rue qui demande plus



Le vendredi 15 Mars 2019, la mobilisation a été encore plus forte que tous les  autres vendredis précédents, et a été qualifiée de la manifestation la plus organisée et pacifique au monde. Elle s’est déroulée dans le  calme, un civisme envié par les nations les plus civilisées, avec un plus d’organisation, de détermination, de joie, et énormément  de soleil en  ce début d’un printemps  si promoteur en lueurs d’espoir. Cette dernière semble venir  en réponse à ceux qui croyaient pouvoir mettre fin aux rêves d’une jeunesse avec de simples interventions sur les plateaux télé. Ces derniers paraissent encore passés nettement à côté, et ces manœuvres engagées, considérées  comme des arnaques flagrantes par certains citoyens, ont  fini par rendre les Algériens plus déterminés à battre davantage le pavé d’une semaine à l’autre.  Certes, le président Bouteflika a annoncé son renoncement au cinquième mandat et le report de l’élection présidentielle du 18 avril, l’organisation d’une conférence nationale, la nomination d’un nouveau chef de gouvernement et d’un vice, qui va présenter dans un délai d’une semaine  un nouveau conseil de ministres technocrates, malheureusement, la rue ne semble point se contenter  de cette démarche, elle veut le changement. Après plus de quatre semaines de forte mobilisation, le pouvoir n’a toujours pas affiché le moindre signe qui laisse penser qu’il tient à vider les lieux et les céder à d’autres nouvelles têtes, point impliqués dans le système et ses ‘’bas-fonds’’ . Jusque-là, il n’a rien lâché de concret, le fera-t-il après l’énorme démonstration de  ce dernier  vendredi ? Une chose est sûre, il lui sera si difficile de concocter une autre feuille de route. L’heure est grave pour le pouvoir. Que lui reste-t-il maintenant à faire ? Sans doute qu’il a des cartes, plus sérieuses, à abattre, car jusque-là, il n’a fait que tergiverser, car remplacer  un premier ministre si impopulaire  par l’un de ses ministres, rappeler  aux affaires, un diplomate ayant une aura internationale, et tenter de gagner  encore du temps par d’autres scénarios , ne parait point plaire à une rue qui continue de gronder !

L.Ammar
Samedi 16 Mars 2019 - 17:44
Lu 231 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-03-2019.pdf
3.16 Mo - 19/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+