REFLEXION

Une autre affaire de favoritisme à Air Algérie



Un lobby très puissant à Air Algérie pousserait vers la conclusion d’un important marché avec l’agence de communication TBWA, dirigée par un ressortissant étranger qui fait la pluie et le beau temps en Algérie, a rapporté hier le site bourse-dz. Comme pour les études, qui sont désormais du ressort exclusif des Algériens, la communication devrait également suivre cette trajectoire pour permettre d’économiser les devises, estime la source qui ajoute que TBWA, que la compagnie Air Algérie veut engager, est l’agence de communication de Tsahal, l’Armée israélienne. Elle lui fournit les prestations au détriment du peuple palestinien. Rappelons qu’en janvier 2015, le quotidien el-Watan avait révélé une affaire de recrutement en masse de proches de hauts responsables dans les agences d’Air Algérie à l’étranger. Le Collectif contre la cherté des transports vers l’Algérie (CCTA) avait élaboré une longue liste d’enfants et proches de hauts dignitaires du régime recrutés par Air Algérie pour les besoins de ses agences, en France notamment. Le collectif évoque d’abord la désignation du frère du président Bouteflika, Abdelghani, comme conseiller juridique de la compagnie, et de la belle-sœur de son frère cadet, Saïd, qui serait recrutée dans une agence à Paris. La femme de l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, ajoute le CCTA, a été embauchée à l’agence Air Algérie de l’aéroport d’Orly. Le collectif cite également la fille de l’ancien ministre de la justice, Tayeb Belaïz, employée au niveau de l’agence Air Algérie à Toulouse. Le CCTA avait dénoncé aussi l’ancien ministre des transports, Amar Ghoul, dont le frère était à l’agence d’Air Algérie de Chlef. Selon le même document, un parent de l’ancien PDG de la compagnie, Mohamed Salah Boultif, aurait occupé le poste de chef du bureau d’Air Algérie à Lille ; le fils de l’ex-premier responsable de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, est dans une agence d’une ville de l’Ouest ; le fils de l’ancien ministre Bouguerra Soltani est directeur d’une des agences de la compagnie à Alger ; le fils de Saïda Benhabylès, présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA) est directeur du bureau d’Air Algérie à Londres. Toujours à l’étranger, le fils du député FLN (France) Djamel Bouras s’est fait recruter dans une agence à Lille ainsi que le frère de l’ex-secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd. Le document du CCTA cite aussi le frère de l’ex-président du Syndicat des magistrats, Djamel Aïdouni, employé dans une agence d’Air Algérie à Tlemcen.

Réflexion
Samedi 28 Mars 2020 - 16:26
Lu 2797 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-05-2020.pdf
6.56 Mo - 27/05/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+