REFLEXION

Un pays sans problèmes : vivre en Suisse

Vous souhaitez venir en Suisse pour y travailler ? Quitter son pays pour quelques mois ou quelques années n'est pas une décision anodine. Il est donc important de disposer d'informations utiles et fiables afin de ne pas avoir à regretter une telle décision. Les Suisses sont souvent qualifiés de personnes réservées et peu communicatives. Il n'en reste pas moins que les étrangers trouveront aisément de bons collègues de travail, d'aimables voisins et d'excellents amis.



La lecture des journaux du pays permettra de se familiariser encore mieux avec la mentalité helvétique.
Conditions de travail
Les conditions de travail sont celles appliquées localement, avec tous les avantages et les inconvénients d'un emploi dans une entreprise étrangère locale. Les travailleurs étrangers doivent être engagés aux mêmes conditions de travail et de salaires que la main-d’œuvre locale. Les autorités veillent au respect de ce principe. Le salarié expatrié est souvent considéré comme un immigré, et il doit gérer seul les formalités locales. Les horaires de travail en Suisse sont en général de 8 heures du matin jusqu'à 17 heures (mais ils peuvent varier selon les heures supplémentaires et selon l'entreprise). Les congés payés sont d'une durée de trois semaines, mais la durée peut être prolongée à quatre semaines.  Les salaires minimums sont fixés dans les conventions collectives de travail, mais pour la main-d’œuvre étrangère, ils sont également déterminés par les offices cantonaux du travail.  Dans tous les cas avant d'accepter n'importe quel emploi, il convient de s'assurer que l'employeur a fait toutes les démarches concernant le permis de travail approprié et qu'il l'a obtenu. Effectivement si toutes les démarches n'ont pas été effectuées les conséquences peuvent être importantes. Les contrôles sont sévères, sans permis de travail vous serez considéré comme clandestin et directement reconduit à la frontière. Les entreprises étrangères restent soumises aux obligations légales en cours dans le pays.

Le logement
Il est difficile de trouver un logement adéquat dans les grandes villes. Les loyers sont la plupart du temps assez élevés. Il faut consulter les sites Internet spécialisés dans la recherche d'appartements ou s’adresser à une gérance immobilière. Ces dernières années, le marché du logement s'est détendu et il est à nouveau plus facile de trouver à se loger selon ses goûts. Le prix des loyers varie sensiblement selon le quartier, la situation et la surface de l'appartement.
Les travailleurs de l'agriculture et l'hôtellerie bénéficient souvent d'une pension complète chez leur employeur. Il en est parfois de même dans d'autres professions : horticulture, boucherie, boulangerie…

Impôts
L'impôt sur le revenu est perçu aussi bien par la Confédération (impôt fédéral direct) que par les cantons et les communes (impôt cantonal et communal). De ce fait, les charges fiscales dans les 26 cantons suisses varient au gré de la législation fiscale de chacun d'entre eux. En règle générale, le salarié remplit tous les deux ans (dans certains cantons tous les ans) une déclaration d'impôt. Une fois cette déclaration d'impôt complétée, les barèmes fiscaux sont établis en fonction du revenu et de la fortune, ce qui détermine ensuite le montant des impôts à payer. La plupart des cantons n'appliquent pas ce principe pour les contribuables domiciliés à l'étranger et pour les travailleurs étrangers qui ne possèdent pas de permis d'établissement; dans ce cas, l'employeur déduit les impôts (fédéraux, cantonaux et communaux) directement du salaire (impôt à la source), en couverture des contributions fiscales qui sont dues. Les travailleurs étrangers ne possédant pas de permis C mais ayant leur domicile fiscal en Suisse doivent payer l'impôt à la source (directement déduit du salaire). Si le revenu annuel brut dépasse 120 000 CHF, la taxation est faite ultérieurement. Le barème fiscal varie d'un canton à l'autre. Certains cantons prélèvent en outre un impôt ecclésiastique. Pour les frontaliers, la perception de l'impôt dépend de divers facteurs comme le lieu de domicile ou le lieu de travail.

Assurance-maladie
Chaque personne ayant son domicile en Suisse est soumise à l'assurance obligatoire. Tous les membres de la famille, les adultes comme les enfants, sont assurés individuellement. C'est pourquoi chaque personne doit contracter une assurance-maladie dans les trois mois qui suivent son entrée en Suisse. L'assuré peut choisir librement sa caisse maladie. La protection sociale en Suisse est peu développée et les cotisations individuelles très élevées. Les assurances maladies sont soumises à une franchise annuelle : les 3 premières consultations sont à vos frais et la 4eme est partiellement remboursée. Depuis 1996, l'assurance maladie est un régime obligatoire pour tous les habitants de la Suisse. Près de trois cents caisses mutuelles sont installées dans le pays.

Scolarité
L'enseignement public relève de la compétence des autorités cantonales. L'enseignement primaire est obligatoire et gratuit dans les écoles publiques; il s'étend sur 8 ou 9 ans. Après l'école secondaire de 3 à 5 ans, les élèves peuvent ensuite choisir une formation pratique et commencer un apprentissage (durée de 2 à 4 ans) ou fréquenter des écoles ou collèges d'enseignement supérieur. Les principales universités suisses sont celles de Zurich, de Bâle, de Berne, de Fribourg, de Lausanne, de Genève et de Neuchâtel. Lugano et Mendrisio accueillent l'université de la Suisse italienne. Dans cette université sont dispensés des cours de sciences économiques et de la communication ainsi que des cours d'architecture. L’université de Saint-Gall abrite, quant à elle, une école supérieure de sciences économiques et sociales. On trouve en outre deux écoles polytechniques fédérales, l'une à Zurich (EPFZ) et l'autre à Lausanne (EPFL). Pour les étrangers, il n'est pas possible d'entreprendre telles quelles des études universitaires. Cela tient à la faible capacité d'accueil et aux sévères mesures de limitation des universités. Les écoles privées occupent traditionnellement une place importante. Elles se situent en majorité dans la partie occidentale du pays et sont surtout fréquentées par des jeunes d'autres pays.

 

Ismain
Lundi 27 Mars 2017 - 20:07
Lu 345 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-11-2018.pdf
2.75 Mo - 17/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+