REFLEXION

Un cimetière détourné…



Un cimetière détourné…
Moul Firma, qui s’est déplacé hier au cimetière de Sidi Benhaoua pour se recueillir sur la tombe de l’un de ses proches, fut angoissé, voire même en colère contre ces maires qui se sont succédés à la tête de la commune , et sortis sans même  réaliser le rêve des centaines de pères et mères , qui veulent être enterrés dans leur commune au milieu de leurs proches, de voir l’aménagement d’un nouveau cimetière ! Du cimetière de sidi Benhaoua, qui ferme ses portes, à haï El-Wiam qui va fermer dans quelques mois, les mostaganemois ne tarderont pas à enterrer leurs morts à Adrar. Et pourquoi pas du moment où les vivants d’Adrar, viennent de bénéficier de terrains de plusieurs hectares à Touahria, Sayada et Sour, alors exportons leur nos morts, (un dossier que Moul Firma va y revenir en détail).  De retour à son domicile, Moul firma, qui s’est souvenu d’un ancien projet concernant le nouveau cimetière qui devrait être réalisé à Debdeba, il fouille dans ses archives pour trouver une réponse à ses questions. En effet au début de l’année 2012, l’ancien wali ayant vu la saturation du cimetière de Benhaoua, avait chargé le maire de Mostaganem de l’époque, en collaboration avec les différents services techniques de wilaya pour trouver un terrain pouvant accueillir un nouveau cimetière.  Ce dernier avec son équipe avait fait le choix de terrain, il s’agit de l’ex société Sotramo, liquidée, d'une superficie de 07 hectares, située à Debdeba, au sein de la commune de Sayada. La wilaya informée, l’Apc de Mostaganem délibère et une enveloppe de 2 milliards de centimes a été dégagée par la collectivité locale pour la réalisation de ce cimetière. Le dossier ficelé, l’APC de Mostaganem lance un avis d'appel d'offre à travers la presse.  Avis d’appel d’offre national N° 04 /2012 : aménagement d’un cimetière lot mur et clôture, paru sur un journal francophone le 08-02-2012. Quelques mois après, on assiste à l’inauguration en fanfare, d’un centre commercial inauguré par l’ancien ministre du commerce Karim Djoudi, et l’ancien wali,  en présence du milliardaire Rebrab, actuellement en prison. Et hop ! Le cimetière prévu sur ce terrain s’envole, et est remplacé par un ‘’UNO’’ ! Ainsi Rebrab, prend les 7 hectares de Sotramo au dinar symbolique,  avec une autre parcelle pour réaliser son parking en guise de cadeau pour service rendu. Les élus vivants de l’APC de Mostaganem, durant cette période, n’ont pas cherché à réclamer le terrain, ni la société civile d’ailleurs, parce qu’ils étaient tous dopés par les nouveaux Yaourts sur les étagères de ’’Uno Shopping Center ‘’ de l’ami d’Ouyahia. Evidement ils ont terminé tous leurs mandats tranquilles, convaincus que les morts, n’organisent pas de manifestations et ne brulent pas les pneus !    

Réflexion
Vendredi 14 Juin 2019 - 20:30
Lu 571 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-06-2019.pdf
3.63 Mo - 15/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+