REFLEXION

Un âne au volant



Il ne faut pas avoir peur des chevaux sous le capot mais de l'âne derrière le volant. Des jeunes conducteurs, une main sur la bouteille d’alcool et l’autre sur le portable, ivres, ils pourraient bien croiser votre route une nuit en rentrant chez vous, avec ces chauffards qui investissent nos routes, il suffit de quelques secondes pour que la vie d'une famille toute entière bascule dans l'horreur.
Port obligatoire de la ceinture de sécurité  retrait de permis, radars, contraventions: les mesures prises par l’Etat depuis près d’un demi-siècle n’ont pas permis de réduire le nombre des accidents de la route qui restent encore la première cause de mortalité pour les algériens.
La Prévention Routière tire la sonnette d’alarme, des chiffres effrayants sur le nombre de victimes qui clouent l’Algérie à la quatrième place mondiale, en ce qui concerne les accidents de la route. 3639 morts dans plus de 25000 accidents de la route durant l'année 2017 et plus de 800 morts et 30.000 blessés  durant le 1e semestre 2018.
Pour les jeunes devenir riche, c’est commencer par acheter une voiture ! Sous cette phrase se cache une réalité bien triste, beaucoup sont prêts à tous les excès (vols, agressions et trafics) pour faire comme tout le monde. Pour les autres, il suffit de faire un prêt ou une petite économie ou si Papa est riche, le problème est réglé. Être derrière un volant même au-dessus de ses moyens, ce n’est pas aussi risqué, mais le mieux ne pas mettre en danger la vie des autres !
Une fois sur la route, il se comporte comme un dindon sauvage qui sort son éventail car pour lui tous les autres conducteurs,  c’est des poulets. Pour un rien, il t’insulte, il te menace et des fois il gare en pleine route laissant les portes de sa voiture ouvertes pour t’obliger à entendre le nouvel album de Kader japonais ou ‘’l’Algeriano’’. Et si par hasard tu t’amuses à le gêner, de doubler, tu recevras une rafale de klaxon.
 Qualifier ces jeunes conducteurs de terroristes routiers ça colle mais pour la journée seulement car la nuit, les voisins auront affaire à des fous qui sillonnent le quartier à bord de leurs véhicules, en ronflant le moteur et en mettant la musique de leur minichaine à fond et si un des voisins les engueule,   soit,  il est offensé par de tas d’humiliations, soit il est escorté par un fils à maman gâté au volant du 4x4 à papa au commissariat de police !
Leur force derrière le volant, c'est leur tendance de rouler à toute vitesse le jour et chiffrer combien de voitures ont doublé et combien d’accidents routiers ont été faits, et de faire le grand tapage la nuit ! Au-delà, ils ne possèdent aucune maturité d’esprit à faire des projets de société .Par leurs fautes, de nombreux innocents ont perdu la vie et des milliers d’autres sont cloués sur des fauteuils roulants.

 

Belkacem
Dimanche 23 Septembre 2018 - 21:32
Lu 1126 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+