REFLEXION

UNIVERSITE ADELHAMID BENBADIS (EX-ITA) : Le Club « MEDICAMP » cible les diabétiques



Le club scientifique universitaire estudiantin, de l’université « Abdelhamid Ben Badis », de la faculté de médecine, dénommé « Medicamp », a organisé une journée d’information et de sensibilisation sur le diabète, sous l’égide de l’Association « Nour el Amal ». Son action nous dira M.Hammoudi Aïssa, étudiant en 4ème année de médecine à la faculté de Kharrouba, nous dira que « cette action s’inscrit en ligne droite comme prélude à la Journée Mondiale sur le diabète. En effet, cette maladie, parmi les plus importantes du siècle, concerne des milliers de personnes de nos concitoyens y compris de jeunes enfants. » M.Hammoudi Aîssa ajoute : « Nous sommes une équipe d’étudiants et étudiantes qui agissons sur le terrain et nous sommes encadrés par d’éminents professeurs, spécialistes tels : le Dr Jackawa, maitre-assistant en endocrinologie diabétologie et le Dr Bouziani qui est maitre-assistante en médecine interne, spécialisée en diabétologie. Le principe de cette journée est de faire de la sensibilisation mais aussi une campagne de dépistage chez les sujets qui se présentent volontairement à nous en prodiguant également des conseils utiles à ceux ou celles qui ont déjà le diabète pour qu’ils puissent vivre avec leur maladie avec la meilleure façon possible. A noter que des conseils sont également donnés aux autres catégories qui n’ont pas cette maladie mais qui présente un risque plus ou moins variable selon les conditions spécifiques d’hérédité, de malnutrition et d’âge ». Harcelé de questions par les quelques personnes sur le perron de l’ITA, notre jeune interlocuteur sait de quoi il parle, bien qu’il soit encore en 4ème année de médecine. Toujours est-il qu’il a précisé « que le diabète est encore incurable pour le moment et c’est pour cela que nous insistons sur le dépistage pour que le patient qui en est atteint puisse se prendre en charge en changeant son comportement de vie pour vivre son diabète plus tranquillement». En matière d’information M.Hammoudi Aïssa devait attirer l’attention que « cette maladie progresse à un rythme élevé et touche de plus en plus d’enfants et de personnes adultes qui ne savent même pas qu’elles sont diabétiques ». Puis, il a parlé sur les deux types de diabète en disant que « le diabète du type 1 touche généralement les enfants qui ont des prédispositions génétique et ceux abusant des aliments sucrés : ceux-là, sont contraint de prendre quotidiennement des doses d’insuline. L’autre diabète, du type 2 , quant à lui, touche en général les adultes et ceux d’un âge avancé qui forme la majorité écrasante des diabétiques  de la population ».                    

Younes Zahachi
Mardi 28 Novembre 2017 - 17:47
Lu 438 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-03-2019.pdf
3.35 Mo - 17/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+