REFLEXION

UNE OCCASION POUR PARTAGER NOTRE PAIN AVEC CELUI QUI A FAIM : Bienvenue Ramadan

Bienvenue Ramadan, le mois de la solidarité, la contemplation et la compassion. Ce mois sacré qui adoucit les cœurs et les sentiments de générosité. Le mois où les pauvres et les démunis se sentent enfin respectés.



Alors que commence ce jeudi 17 mai, le mois de jeûne, les musulmans du monde entier s'abstiennent de manger, de boire de l'aube au coucher du soleil et de purifier leurs corps, une occasion aussi pour d’autres de faire une mise au point en réfléchissant beaucoup sur l’intérêt de leur vie d’ici-bas. Pour la majorité des jeûneurs, l’objectif à atteindre est «d’établir un lien étroit avec Allah. Rendu obligatoire pour une durée de  29 ou 30 jours pour tous les musulmans, le jeûne pendant le Ramadan est une démarche personnelle, au cours de laquelle les prières, les méditations et autres introspections sont multipliées. Si jeûner permet à l’organisme d’éliminer tout ce qui lui est inutile et contribue à prévenir des maladies, c’est surtout l’occasion de faire le point et en apprendre énormément sur la maîtrise de soi, la solidarité mais aussi la discipline. Ainsi, le jeûne entraîne le fidèle à se libérer des habitudes quotidiennes, à s’habituer à la discipline alimentaire, à assainir le fonctionnement du corps pour se rapprocher de Dieu. Selon Hadj Mohamed âgé de 67 ans qui a commencé à jeûner depuis ses 13 ans, «il s’agit vraiment d’une éducation et d’une élévation de l'âme». Vous le saviez déjà : la privation est une endurance pour le fidèle qui se familiarise avec la patience. «Nous sommes vraiment loin ici de tout matérialisme», rajoute ce fidèle. Outre l’élimination des réserves de graisse et la fonction thérapeutique, on observe une augmentation de la vitalité et une «victoire» sur soi-même. Par ailleurs, le jeûne suscite la fraternité entre riches et pauvres. L'abondance de nourriture, de boissons et les multiples petits plaisirs bien terrestres nous font souvent oublier qu'un jour nous pourrions ne plus en avoir. Le mois de ramadan a été ordonné afin de susciter une prise de conscience et un rappel. Il se veut un appel à l'altruisme et à la solidarité. Des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants vivent dans le dénuement et la pauvreté. Nous le voyons bien dans la presse, à la télévision ou au coin de chaque rue où nous passons. C’est le moment de vous faire à l’idée que la triste réalité indique qu’une minorité maîtrise et consomme la majeure partie des richesses dans le monde.

 

Belkacem
Mercredi 16 Mai 2018 - 21:24
Lu 496 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 15-11-2018.pdf
3.06 Mo - 14/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+