REFLEXION

UNE MICRO-ENTREPRISE ANSEJ QUI REUSSIT : Belhadj Abdelfetah, N°1 de la glace en écailles à Mostaganem

Beaucoup ayant bénéficié du dispositif offert par l’Agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes (Ansej) n’ont pu arriver à la phase d’exploitation de leurs projets et se sont retrouvés en cessation de paiement et dans l’incapacité de générer des bénéfices et par conséquent rembourser les prêts qu’ils ont contractés auprès des banques. Cependant, il y a des exceptions et le jeune Belhadj Abdelfetah fait partie de ceux qui ont réussi à rentabiliser leurs idées en se basant sur une parfaite étude de marché.



Belhadj Abdelfetah, ce jeune promoteur de 33 ans a su choisir le créneau dans lequel on doit investir dans cette wilaya côtière connue par la pêche et aquaculture. En effet, M. Belhadj a jeté tout son dévolu sur  l’activité de la production de la glace en écailles. Cette activité est vraisemblablement une affaire familiale puisque son frère possède aussi une unité de production. Tout a commencé quand le jeune Abdelfetah a remarqué la demande graduelle en glace en écailles à Mostaganem qui connait une multiplication des investissements dans le secteur de la pêche et des ressources halieutiques. Le démarrage réel de l’activité fut en janvier 2016 dans son petit local (grand en matière d’ambitions d’expansion), situé sur la route du port en face de la cité des 400 logements.

Une activité qui dure depuis 2016
Ce jeune nous dira qu’il n’a aucune ambition que de développer son activité et répondre à la demande pressente du marché qui se fait sentir ses derniers-jours avec  l’augmentation des quantités de poisson pêchées. M. Belhadj emploie actuellement 3 ouvriers et espère avec le temps élargir le champ de son commerce et recruter encore des jeunes en quête d’emploi stable et la production de la glace en écailles offre cette opportunité. L’unité de Belhadj est entrée en phase d’exploitation effective en juillet 2018 avec la décision de l’Ansej de lui octroyer des avantages fiscaux liés à la deuxième phase de son projet. Pour ce faire, le jeune Abdelfetah  s’est procuré une unité conforme aux spécifications exigées par l’importateur algérien aux normes algériennes en vigueur ou à défaut aux normes applicables dans les pays exportateurs, selon la certification de la société Frigo indus domiciliée en Tunisie.

Une machine de glace en écailles et sans bruit
Le jeune Abdelfetah affirme que son unité ne dégage aucun bruit et qu’il est prêt à dépenser de l’argent pour mettre en place un isolateur de bruit si un voisin venait à se plaindre de quelconque bruit issu de son unité, car dit-il, il y a une possibilité de confondre entre le bruit de la machine de fabrication de carrelage d’à côté et son unité. Sur son unité, M. Belhadj dira que  la machine utilisée est un appareil qui permet de fabriquer de minces fragments de glace. Elle peut être utilisée dans divers milieux notamment les restaurants, supermarchés, cafés, etc. Cet ensemble monobloc est composé d’un générateur de glace, un groupe frigorifique complet ainsi qu’un équipement électrique le tout monté sur un châssis en inox.  Ce matériel professionnel de refroidissement à air peut produire jusqu’à 10000 kg par jour de fines pellicules de glace (selon modèle).  La glace est produite à l’intérieur d’un cylindre isolé de l’extérieur, l’eau amenée par une pompe coule en continu sur la paroi intérieure réfrigérée ou elle est immédiatement congelée. Il comprend une fraise pour rainures hélicoïdales qui sert à décoller la glace sans éclat ni tension. Cette machine à glace comprend également un système de contrôle électronique pour détecter la hausse de température et de courant ainsi que le manque d’eau. Elle est certifiée ISO 9001 et 14001 et elle est proposée en 8 modèles chez le fournisseur.    

Une maitrise et des ambitions
De cette déclaration, on  comprend bien que le jeune maitrise son métier, ce qui laisse présager qu’un avenir promoteur l’attend. S’il continue sur cette lancée, il ne sera pas seulement N°1 à Mostaganem mais N°1 dans toute la région ouest. Concernant ses futurs projets, M. Belhadj demande l’assistance de la Direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya de Mostaganem et à sa tête le Directeur de wilaya pour qu’il soit inscrit comme un professionnel du secteur pour pouvoir participer aux différents événements  qu’organise le département   de la pêche et des ressources halieutiques.

 

Charef S.
Mercredi 17 Octobre 2018 - 19:46
Lu 820 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-07-2019.pdf
3.69 Mo - 20/07/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+