REFLEXION

UNE FEMME ARRETEE POUR FAUX ET USAGE DE FAUX A MOSTAGANEM : Un faux diplôme universitaire versé dans un dossier ANEM !

Le trafic des certificats de scolarité, de diplômes et autres licences universitaires ne semble pas connaître de limites, tant les faussaires ne lésinent pas sur les moyens pour parvenir à leurs fins. Récemment, c’est une affaire de faux diplôme universitaire qui vient d’être élucidée par la brigade économique et financière de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya de Mostaganem. Cette opération s’est soldée par l’arrestation d’une femme, âgée de 37 ans, qui a falsifié un diplôme, versé dans son dossier de l’ANEM.



Un communiqué de la cellule de communication et de presse, parvenu lundi à notre rédaction,  nous apprend que les services de police à Mostaganem, sont intervenus pour enquêter auprès de l’ANEM sur une affaire de faux diplôme universitaire versé par une femme âgée de 37 ans, résidente à  Mostaganem, dans son dossier afin de bénéficier d’un contrat pré-emploi. Notons que cette opération d’investigation est intervenue après que des renseignements soient parvenus à la brigade économique et financière de la police judiciaire dénonçant cet état de fait. Aussitôt informés, les limiers de la police se sont déplacés à l’université de Mostaganem pour vérifier l’authenticité du diplôme. Il s’est avéré que la femme en question n’a jamais subi de formation au niveau de l’université. Interpellée, la concernée a nié les faits retenus contre elle. En ce sens, elle a déclaré n’avoir pas déposé de diplôme universitaire dans son dossier expliquant que c’est une employée au niveau de l’agence ANEM  qui a falsifié le diplôme en question, ajoutant que cette dernière avait  l’habitude de falsifier des diplômes contre des sommes d’argent. Selon le communiqué, il s’avère que la fonctionnaire dénoncée est actuellement en fuite. Pour les griefs  de faux et usage de faux,  la première mise en cause a été condamnée à un an de prison avec sursis assorti d’une amende de 10 millions de centimes. Quant à la femme en fuite, elle a été condamnée à une peine de 2 ans de prison ferme par contumace, assortie d’une amende de 10 millions de centimes, selon le même communiqué.
 

Rym.B
Lundi 5 Décembre 2016 - 20:05
Lu 683 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma