REFLEXION

UNE FAMILLE OPTE POUR LA HARGA ET MEURT NOYEE A OULED BOUGHALEM : Drame familial au large de Mostaganem

La ville de Mostaganem et ses environs a été secouée mercredi et jeudi par une terrible nouvelle qui a signé, encore une fois de plus,
le drame de quatre personnes noyées parmi un contingent de candidats à l’émigration clandestine communément désignés
sous le vocable de « harraga».



En effet, selon diverses sources concordantes, quatre (4) corps d'enfants, (de 3 ans à 12 ans), ont été rejetés par les flots de la mer, le mercredi 17 septembre 2020, à la plage de « Marsat  Cheikh » dans la commune de d'Ouled Boughalem, daïra de Achâacha à la wilaya de Mostaganem. Bien avant ce drame, ce sont  21 candidats à la « harga » qui ont été interceptés par les garde-côtes, non loin du large de la côte de Mostaganem  au cours de la semaine passée .Pourtant, ce fait important de mise en échec de cette opération d’immigration clandestine, n’a pas dissuadé un autre groupe de 79 harraga qui ont du  traverser  la méditerranée en direction du continent ibérique (Espagne), à bord de  moyens beaucoup plus adaptés et sûrs pour la navigation en haute mer, pour les besoins d’un  « voyage clandestin organisé… ». Aux dernières nouvelles tous les passagers sont arrivés sains et saufs au port de la ville de Carthagène, en Espagne. Malheureusement, ces dernières personnes, faisant partie d’un groupe restreint et isolé, seraient parties dans une chaloupe  à petite pêche côtière. Les hypothèses les plus vraisemblables supposent  que les conditions météo leur ont subitement devenues défavorables et leur embarcation a été reversée par des vagues intempestives. Leurs funérailles se sont déroulées dans une atmosphère pénible et lourde et a jeté l’émoi dans toutes les familles de Mostaganem qui sont dépassées par l’ampleur et la persistance de ce phénomène où des personnes sont passées de vie à trépas au grand dam de leurs familles. Ce nouveau drame a, une fois encore, interpellé de nombreuses consciences de divers responsables concernés pour trouver la réponse adéquate qui serait susceptible d’endiguer cette frénésie de certaines personnes à tenter le tout pour le tout, au prix de leur vie. Entre-temps, les services de sécurités compétents ont déclenché une enquête judiciaire et des investigations  pour déterminer les circonstances exactes qui  sont à l’origine de cette situation dramatique.

Younes Zahachi
Vendredi 18 Septembre 2020 - 15:38
Lu 1257 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-10-2020.pdf
2.8 Mo - 18/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+