REFLEXION

UNE COMMISSION D’INSPECTION DU MINISTERE DE L’INTERIEUR DEPECHEE : Absence d’autorité sur les plages de Mostaganem

Un programme d’inspection, touchant plusieurs plages autorisées à la baignade a été lancé par une commission ministérielle relevant du ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’urbanisme depuis le 24 juillet 2019 , et ce, pour déterminer la bonne marche de la saison estivale dans la wilaya de Mostaganem.



Cette commission a inspecté les plages de Bahara située à l’Est, à la limite de la wilaya de Chlef jusqu’à la Macta à l’Ouest. Malheureusement, elle a  constaté que les plages de Mostaganem sont sécurisées mais pas propres, quoiqu’il y a une vue paradisiaque et envoutante, à l’orée des forêts, diront les membres de la commission. Elle a enregistré, aussi, quelques insuffisances au niveau des services, particulièrement dans les parkings et la pose des parasols dans une anarchie la plus totale.  Notant que la commission poursuit ses activités à travers le littoral, car , des inspections ont été effectuées au niveau des plages et la bonne marche des structures d’accompagnements indispensables sur la plage notamment l’entrée gratuite et les possibilités d’exploitation des parkings, le stationnement des véhicules, des espaces et des kiosques sur la plage ainsi comment faire pour louer des parasols et expliquer l’idée de la saisie obligatoire par les exploiteurs illégaux et comment lutter contre ce phénomène qui est récurrent, expliquer le plan d’action incarné pour nettoyer les plages par les services de nettoiement de l’APC et les entreprises chargées telles que les entreprises des carrières de l’Ouest et Mosta Propre. La disponibilité des toilettes et des douches, des centres de surveillance particulièrement de la gendarmerie nationale, la protection civile et la nécessité de mettre en place des panneaux d’orientation au niveau de chaque plage afin de faciliter la circulation des estivants.  Il y’a lieu de signaler que les estivants ne sont pas, aussi cette année, satisfaits de ces plages. Nous avons aussi remarqué des plages qui étaient menacées par les industries, reviennent à leur état naturel, caractérisées par un éclat captivant. Cependant, certains estivants ne connaissent  pas leurs droits, ce qui les met parfois dans des situations où on leur  impose  des prix supplémentaires.

G.Yacine
Lundi 29 Juillet 2019 - 19:49
Lu 489 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-02-2020.pdf
3.9 Mo - 19/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+