REFLEXION

UN SUBSAHARIEN ARRETE ET SES COMPLICES EN FUITE : Un réseau de trafic de devises démantelé à Bouguirat

Les forces de police judiciaire relevant de la sureté de daïra de Bouguirat ont réussi à neutraliser un réseau de malfaiteurs impliqué dans une affaire d’escroquerie à travers les réseaux sociaux, le trafic de la monnaie en devise, la possession de papiers conçus à cette fin et l’usurpation d’identité d'autrui, a-t-on appris de sources sécuritaires.



En effet,  cette affaire est intervenue suite à un point de contrôle placé  par les mêmes services de sécurité  au niveau de l'entrée ouest de la commune de Bouguirat, où leur attention fut attirée par une voiture de marque  Renault Clio immatriculée dans la wilaya de Mostaganem , contenant à son bord deux suspects car après la fouille de cette dernière,  il a été découvert à l’ intérieur  de sa malle un sac enfermée par une condamnation en métal  et à l’intérieur du sac  un coffre avec un verrouillage crypté. Cependant, son propriétaire a déclaré qu'il  ne détient pas de clé pour le déverrouiller  ni de code pour ouvrir la boîte, tout en indiquant  qu'il  est un  simple transporteur ,  du coup , ce dernier  l'avait reçue d'une personne de nationalité étrangère au niveau de la wilaya  d'Alger, il s’agit d’une femme qu’il  avait  connu sur le réseau social  Facebook, cette dernière  lui a  déclaré qu'elle était de nationalité indonésienne  et qu'elle avait l'intention de faire une action de charité  et accorder de l'argent, il s’agit d’une  somme en devise  (dollar) puisqu’elle est atteinte d’une maladie grave, alors que le transporteur doit  envoyer à son tour un montant de 330.000 dinars , comme des  frais de cargaison  du coffre en question qui contenait de l’argent via un compte bancaire  car après les investigations, il s’est avéré que le numéro de compte appartenait à une femme résidante dans  la wilaya de Ourgla  , cette dernière  a  promis au transporteur  d’envoyer à son tour la boite contenant  de l’argent qui fera l’objet de l’action de charité . De son côté, le transporteur a reçu la boite par une personne que d’après ses caractéristiques physiologiques  semble avoir une nationalité étrangère car cette dernière lui  a promis d’envoyer  une autre  personne  pour le rencontrer au niveau de la wilaya de  Mostaganem dans le but d'ouvrir le  verrouillage crypté  du coffre  afin de  recevoir l'argent. Après l'ouverture du sac et du coffre par les services de  police, il a été découvert  65 colis contenant des morceaux de feuilles vertes,  une matière blanche et un coton .Impressionné, le transporteur a réalisé immédiatement qu'il a été victime d’une opération d’escroquerie.  Les investigations  menées par la police judiciaire relevant de la sureté de daïra ont permis d'arrêter le  principal suspect , après  l’établissement d’un plan sécuritaire minutieux , il s’agit d’un ressortissant étranger qui est de nationalité africaine, ce dernier avait  en sa possession un passeport  d’une autre personne que celle-ci lui a exploité pour entrer  illégalement dans  le territoire national après avoir été expulsé six fois, il a été découvert également en sa possession deux petites clés, une petite bouteille de verre avec un liquide marron , deux billets  portant la marque du dollar américain avec une poudre verte et 03 téléphones portables, tous ces outils . Après son interrogatoire, il a indiqué que son complice qui  est de nationalité africaine lui a demandé de rencontrer la victime afin d’ouvrir le coffre. Sur la base  des informations du compte bancaire lequel la victime a envoyé une somme de 330 000 dinars,  en plus du compte Facebook de la victime et les numéros de téléphone en coordination avec les opérateurs de téléphonie mobile "Oredoo et Djezzy ", les mêmes services ont  réussi à identifier ses complices dans cette affaire.  Pour le délit d’escroquerie  à travers les réseaux sociaux , trafic de la monnaie en devise, possession de papiers préparés pour le trafic avec usurpation d'autrui, un dossier judiciaire a été établi et présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem qui a transmis le dossier au  Juge d'instruction près de la première chambre, et après les procédures de comparution immédiate, le ressortissant africain a été placé en détention provisoire, alors que ses complices demeurent activement recherchés, a-t-on ajouté.

Gana Yacine
Vendredi 22 Février 2019 - 18:06
Lu 663 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+