REFLEXION

UN PERSONNEL INVISIBLE ET DES BUREAUX VIDES : Des administrations en grandes vacances à Mostaganem!

En cette saison estivale très propice aux congés, certaines administrations publiques à Mostaganem, paraissent se vider de leur personnel et ne tournent qu’au ralenti. Sur les lieux, seuls des chaises vides avec un personnel presque invisible, hantent les bureaux. Une situation qui pénalise les administrés qui ne savent plus à qui s’dresser pour le moindre document. Souvent, ces derniers finissent d’errer d’un service à l’autre sans la moindre satisfaction !



En cette période des congés et de départ en vacances, il suffit de faire un tour à travers l’ensemble des administrations publiques, surtout celles qui relèvent  des  départements ministériels, tels les finances, la santé, la poste et les TIC, l’éducation nationale, la formation professionnelle, pour s’apercevoir  que les grandes vacances semblent régner en ces lieux où le personnel en exercice se compte sur le bout des doigts et reste trop ‘’invisible’’.  Presque la majorité des fonctionnaires est en congé annuel,  selon  un cadre de la wilaya, également en congé, rencontré au bord d’une plage de la wilaya.  Ce dernier  explique  que le départ massif en congé annuel est souvent accompagné  par une  forte régression des prestations de services aux administrés, due à la réduction des effectifs.  Certes, des mesures  semblent être également prises mais demeurent insuffisantes et ne parviennent pas à palier aux insuffisances constatées. Le personnel en place  ne parait point parvenir à combler le vide  et  assurer  la permanence de certains services qui demeurent largement dépassés. Certains administrés déplorent l’absence pure et simple d’agents au sein de certains services, d’autres se plaignent de la lenteur du traitement  des dossiers déposés depuis des mois. Malheureusement, ces derniers sont appelés à prendre leur mal en patience et attendre impatiemment la reprise des  fonctionnaires. A une situation exceptionnelle, à savoir le départ en congé annuel des personnels administratifs, il faudrait que des mesures exceptionnelles soient prises, suggèrent certains administrés si lésés de supporter de tels calvaires  d’un été à l’autre. Enfin, le congé annuel reste  un droit constitutionnel, mais  le service public et son amélioration le sont également et ne peuvent être si négligés.

L.Ammar
Mercredi 15 Août 2018 - 20:00
Lu 1173 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-01-2019.pdf
3.37 Mo - 16/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+