REFLEXION

UN COURTIER ECROUE ET DEUX FONCTIONNAIRES SOUS CONTROLE JUDICIAIRE : 5 milliards de cts détournés à la CNR de Tiaret

Un courtier, avec la complicité des employés de la CNR (Caisse Nationale de Retraite) de Tiaret et de Tissemsilt, a subtilisé durant 11 années la somme de près de 05 milliards de centimes, après avoir constitué 38 dossiers fictifs de retraite. Ce dernier vient d’être ‘’mis à l’ombre’’ pour les délits commis, dont la falsification de documents et détournement de deniers publics avec faux et usage de faux



Le journal ‘’Réflexion’’ vient d'apprendre auprès d'une source  proche du parquet de Tiaret, que le magistrat-instructeur  près le tribunal de Tiaret, a ordonné la mise sous mandat de dépôt d'une personne qui s'est spécialisée dans le trafic de documents et lequel a tissé des liens très étroits avec certains employés relevant d’Algérie Poste et de la caisse nationale de retraite des  deux  wilayas: celle de Tiaret et celle de Tissemsilt. Tout à signaler que les griefs retenus contre ces personnes    sont: falsification de documents et détournement de deniers publics avec faux et usage de faux. En effet, ce courtier et de connivence avec des employés cités en haut, aurait constitué des dossiers fictifs aux noms de personnes fictives ainsi que des comptes de chèques postaux fictifs. L’affaire a pris ses débuts au niveau de la wilaya de Tissemsilt et s'est étalée de l’année 2007 à   2018, pour prendre adresse au niveau de la C.N.R de Tiaret; en notant que le mis en cause aurait déposé 38 dossiers postulants à la retraite avec des pièces falsifiées au niveau des 2 caisses C.N.R, des  deux  wilayas (Tiaret et Tissemsilt) et aurait saisi la période d'actualisation  des dossiers pour faire infiltrer d'autres dossiers. Cette opportunité lui a procuré beaucoup de quiétude sachant que ces acolytes sont bien placés pour lui faciliter l’exécution de toutes les escales de détournement, précise notre source qui ajoute que la  procédure d’actualisation, a permis à ce courtier  de retirer près de 5 milliards de centimes durant quelque 11 années. Par ailleurs, faudrait-il rappeler que le magistrat-instructeur, près le tribunal de Tiaret, aurait auditionné plus de 32 personnes ayant des liens avec cette scandaleuse affaire et dont les mis en cause ont voulu déstabiliser cette caisse nationale de retraite dont le seul tort est son labeur et les prestations fournies à cette frange fragilisée. Pour rappel, cet explosif dossier a permis aux enquêteurs "d'explorer" d'autres champs d'action exploités par d'autres courtiers qui portent préjudice à l’économie nationale, eu égard au vide juridique qui cautionne cette «profession" de courtier.

Smain
Dimanche 26 Mai 2019 - 17:58
Lu 1758 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+