REFLEXION

UN COMPROMIS AURAIT ETE TROUVE : Ahmed Attaf pressenti pour diriger le dialogue

Suite à l’appel du chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah qui a insisté «sur la nécessité que toutes les parties fassent preuve de responsabilité à faire du dialogue la bouée de sauvetage de la patrie». Un dialogue, auquel «les personnalités et les élites nationales, fidèles à la nation et à son intérêt suprême sacré, doivent participer», les discussions entreprises pour trouver un terrain d’entente entre les acteurs de la vie politique en Algérie semblent avoir abouti à un consensus autour du nom de la personne qui dirigera le dialogue. Selon une source digne de foi, il s’agirait de l’ancien ministre des affaires étrangères, Ahmed Attaf.



Mercredi dernier, lors de la rencontre des partis appelés "Forces de l'alternative démocratique", des personnalités nationales ont appelé à des actions communes pour instaurer un dialogue "sérieux" en vue de sortir de la crise politique que traverse le pays. Le coordinateur national du mouvement démocratique et social (MDS), Fethi Gharas, a indiqué , lors de cette rencontre, que les partis, les associations et les personnalités nationales "ont une responsabilité historique dans cette phase déterminante pour l'avenir du pays", précisant que "nous devons organiser une rencontre nationale élargie à tous les partis, les associations, les syndicats et personnalités pour un vrai dialogue". Intervenant au nom de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH), Me Noureddine Benissad, a relevé que le pays vivait "une situation inédite obligeant ainsi les partis, les associations, les organisations syndicales et les personnalités nationales à faire un grand travail de sensibilisation politique et de pédagogie pour parvenir justement à un Etat de droit consacrant toutes les libertés". L'ancien ministre Abdelaziz Rahabi qui avait été chargé de la mission de coordination pour la gestion de la Conférence nationale de dialogue, prévue le 6 juillet, a annoncé avoir établi de "larges contacts avec toutes les parties, sans exclusive, pour participer à l'organisation des différentes étapes de cette rencontre, et adhérer pleinement aux efforts visant la sortie de crise", soulignant avoir rencontré le 19 juin un groupe des membres de la direction du Front des forces socialistes (FFS) et présenté le contenu du projet de colloque sur le dialogue national. M.Rahabi a indiqué avoir été convié à prendre part à la réunion du 26 juin des partis ayant signé l'appel des forces de l'alternative démocratique du 18 juin "après la consultation des partis de l'initiative du colloque de dialogue national", soulignant avoir été chargé de présenter "notre vision et d'œuvrer pour le rapprochement et le consensus au mieux des intérêts du pays et des citoyens".

Ismain
Vendredi 28 Juin 2019 - 17:18
Lu 1656 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-08-2019.pdf
2.63 Mo - 19/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+