REFLEXION

UN BEAU-FILS ESCROQUE SON GENDRE : Un milliard de cts contre des euros ‘’magiques’’

L’affaire des euros ‘’magiques’’, ces coupures de papier noir, enveloppées dans du coton, continue de faire des victimes. Un dénommé, R.A.K, résidant à Mostaganem, vient d’être encore tromper par son beau-fils, et son complice, un Africain d’origine, qui lui a subtilisé un milliard de centimes contre deux boites métalliques contenant juste des coupures de papier de couleur noire. Ces deux escrocs lui ont promis que ces derniers se mueront en euros après quelques minutes d’attente !



Les éléments de la police judiciaire relevant de la brigade économique et financière   de la sûreté de wilaya de Mostaganem, sont parvenus à déjouer une affaire d’escroquerie, impliquant des individus, dont le nommé T.A, âgé de 47 ans, d’origine malienne et le nommé R.B, âgé de 58 ans, résidant à Mostaganem, selon le communiqué de la cellule de communication et de presse de la sûreté de wilaya, rendu public, hier. Les faits de cette affaire remontent à la semaine dernière, où la victime, répondant aux initiales de R.A.K, est venue déposer une plainte contre un migrant étranger qui lui a subtilisé une somme d’un milliard de centimes. Cette dernière a révélé que son beau-fils, répondant aux initiales de R.B, lui a mis à l’oreille qu’un migrant d’origine africaine, qui l’a connu via l’internet, échange des euros, moins que le cours parallèle, dont 100 euros pour 18.500 dinars. Après la prise d’un rendez-vous pour l’opération de change, l’Africain d’origine malienne s’est présenté au commerce de la victime, accompagné de l’un de ses complices, à bord d’un véhicule de location. L’escroc a présenté à sa victime, deux boites métalliques fermées avec des cadenas, en le priant de ne point les ouvrir qu’après un laps de temps. Echangeant son milliard de centimes contre les 02 boites, la victime fut surprise de découvrir par la suite, des coupures de papier de couleur noire, enveloppées dans du coton, avec une notice du mode d’emploi pour les muer en euros !  Les enquêteurs lançant des investigations, ont fini par l’appréhender à bord d’un autre véhicule de location de marque ‘’Nissan’’. La fin de l’enquête, s’est soldée par l’implication directe de son beau-fils, a participé à l’escroquerie, en faisant croire à son gendre (la victime) que l’Africain était un homme d’affaires. Accusés d’escroquerie, les deux mis en cause ont été présentés  par devant  le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, qui ordonna leur mise en détention.

L.Ammar
Vendredi 5 Janvier 2018 - 18:31
Lu 1119 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-01-2019.pdf
3.31 Mo - 15/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+