REFLEXION

Tirs croisés entre Mokri et Kamel Daoud



Lors de sa visite à Alger, le président turc a été accueilli par une lettre ouverte de l’écrivain lauréat du Goncourt du premier roman pour Meursault, contre-enquête et journaliste algérien Kamel Daoud. La missive, relayée par le Huffington Post, exprimait sans langue de bois toute l’animosité de ce dernier envers le représentant du pouvoir turc, l’accusant de soutenir la montée de l’Islam en Turquie et affirme que l’Algérie ne se laissera plus faire : « Cela se fait en douceur aujourd’hui, en soutenant des partis islamistes chez nous, en offrant des cadeaux par le biais de vos entreprises, en noyautant le tissu associatif, en contrôlant des mosquées. » a écrit Kamel Daoud .Cette violente charge contre Erdogan, a éveillée les sentiments de l’ex-fondateur du Frères musulman en Algérie, l’ex-patron du MSP, Abderrezak Mokri, qui ne tardera à prendre la défense du président Turc pour mitrailler l’écrivain Kamel Daoud, l’auteur de la lettre carabinée.  Abderrazak Mokri a usé d’un langage très violent voir insultant contre tous ceux qui ont critiqué la venue d’Erdogan ce lundi à Alger. « Ce sont des traîtres et des collaborateurs qui renient leur culture », a-t-il écrit sur sa page facebook. En effet, l’ex-président du MSP s’en est violemment pris aux personnes qui s’opposent à la visite d’Erdogan. Abderrezak Mokri, qui ne cite pas nommément Kamel Daoud, a usé de propos très violents à l’encontre de ceux qu’il a accusés d’être « des traîtres et des collaborateurs ». « Je ne voulais pas intervenir, mais je l’ai fait, n’en déplaise aux traîtres, aux collaborateurs et à ceux qui renient leur civilisation et leur culture. Ceux-là expriment leur rancœur de tout ce qui a trait à l’islam et aux musulmans. Je souhaite la bienvenue à Erdogan. Ils ont accueilli Macron et s’attaquent à Erdogan. Un parfait exemple de reniement » a écrit Abderrezak Mokri sur sa page Facebook. De son côté, l’écrivain Kamel Daoud a répondu à ces propos, la fin de journée du lundi, traitant Mokri de frère musulman. « Le reniement cher Mokri c’est quand une personne se rend à Istanbul pour assister au congrès des frères musulmans, et se fait nourrir et enrichir par Erdogan pour trahir son pays. J’écrirai sur Macron quand il emprisonnera des milliers de personnes en Turquie et égorgera les enfants kurdes. En ce qui concerne mes attaques contre l’islam, cessez de mentir, Erdogan n’est pas l’Islam, Erdogan est votre dieu pas le mien, et vous n’êtes ni l’islam ni le prophète. » a écrit Kamel Daoud sur facebook.  

Salim
Mardi 27 Février 2018 - 19:29
Lu 3701 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma