REFLEXION

TVA POUR LES USINES DE MONTAGE DE VEHICULES : Renault se rebiffe contre la mesure décidée



L’instauration d’une TVA de 19% sur l’importation des kits CKD/SKD dans la loi de finances complémentaire 2018 commence à faire des remous. Le premier à se rebeller est Renault Algérie qui dénonce une violation des accords signés en 2012. Le partenaire français au sein de la maison Renault Algérie commence à déployer son réseau d’influence. L’objectif : Convaincre le gouvernement de revenir sur sa décision d’instaurer une TVA de 19% sur l’importation des kits CKD/SKD. Selon ‘’El Bilad.net’’, la partie française exerce des pressions sur le Conseil national de l’investissement et Société nationale des véhicules industriels qui sont ses partenaires dans ce projet. Les Français soutiennent que la mesure prise par le gouvernement s’inscrit en violation des termes de l’accord signé en 2012, cédant gracieusement une exemption de la TVA jusqu’en 2020. ‘’El Bilad’’ souligne que cet accord allait être renégocié en 2019 afin de faire prolonger les privilèges de Renault Algérie de cinq ans.   

Salim
Lundi 11 Juin 2018 - 18:18
Lu 465 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma