REFLEXION

TROTTOIR BLOQUE A L’AVENUE KHEMISTI : Les droits des piétons bafoués à Mostaganem

Comme toutes villes, Mostaganem connait une croissance importante de la circulation que ce soit piétonnière, ou routière.



En tant que ville résidentielle, Mostaganem n’est pas du tout conçue, comme les villes cosmopolites pour avoir une voirie large, des places publiques importantes et une configuration générale bien aérée. Néanmoins, l’espace étant ce qu’il est, non extensible, il est curieux de constater que n’importe qui se permet le luxe de détourner à son profit trottoirs et escaliers mettant les piétons et riverains dans un embarras qui ne dit pas son nom sinon, dans une mauvaise posture, leur imposant une gêne quotidienne. C’est ce qui est criard au niveau du terrain de jeux de proximité ‘’Mohamed Khemisti’’ et, on s’en souvient qu’il a fallu, après une année entière pour voir les travaux de son réaménagement, s’achever péniblement, en trois (3) lots et ce, pour une surface d’environ  mille (1000) mètres carrés, seulement. Cela dit, le terrain en question a été inauguré en grandes pompes par l’ex-ministre et député, en l’occurrence, M.Abdelkader OUALI à l’occasion du début de la campagne des Législatives de 2017.Si l’inauguration de cet espace de loisirs a fait le bonheur d’un jour pour les candidats à la députation et la joie des jeunes sportifs amateurs des quartiers, il n’en demeure pas moins  qu’elle s’est faite, au grand dam des nombreux piétons ,parmi les citoyens qui ont une destination vers la direction de l’OPGI, la citée Gouaiche Ahmed  (ex- station de remonte),la direction de l’éducation, le siège de la wilaya, le lycée Mohamed Khemisti et les riverains, pour ne citer que ceux-là. En effet, lors de l’aménagement du terrain de jeux en question, une bonne partie de l’ancien trottoir qui avait un tracé rectiligne, avait été déviée sur près d’une vingtaine (20) de mètres, pour la création d’un parking sans  se soucier nullement de  l’impact de ce nouveau tracé et parking sur le malaise créé aux piétons empruntant l’Avenue Mohamed Khemisti. Au passage, il y a lieu de noter que, plusieurs individus se succèdent au gardiennage, au niveau de ce parking ce qui porte à croire qu’il y a une sorte de ‘’sous-location’’ de cet espace devenu très gênant d’autant plus qu’un barreaudage, à l’entrée et à la sortie du trottoir dévié, a été construit pour obliger les passants à suivre le tracé du trottoir. Au-delà de toutes ces remarques, il faut noter que la fin de la semaine passée, les agents de ‘’l’EPIC Mosta-Propre’’ ont installé deux (2) poteaux mobiles de lampadaires, montés sur un cube de béton et ce, pour parer à l’insuffisance d’éclairage dans cette zone d’éclairage. Voulant sans doute bien faire, les responsables impliqués dans cette opération, ont pratiquement procédés indirectement à l’obstruction du trottoir en deux endroits distants de 10 mètres environ. Il est certain que l’installation du parking en question s’est faite au détriment du droit de passage initial des piétons qui sont nombreux. De plus, ces poteaux d’éclairage installés dans de mauvaises conditions en des endroits inappropriés causent beaucoup de torts aux piétons, par entrave de leur circulation dans des conditions difficiles. Ces derniers, s’estiment prioritaires et lésés dans leur droit d’usagers de l’espace public et que le fameux parking leur est devenu une source de problèmes quotidiens à éliminer purement et simplement.

Younes Zahachi
Mercredi 10 Janvier 2018 - 19:21
Lu 747 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma