REFLEXION

TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'ALGER : La grève des médecins résidents déclarée "illégale"

Le tribunal administratif de Bir Mourad Raïs a déclaré ce mercredi 24 janvier 2018 "illégale" la grève des médecins résidents.



Le tribunal administratif a également appelé les grévistes à "évacuer les lieux de leurs rassemblements et leurs sit-in". Les médecins résidents s’insurgent depuis plus de deux mois contre le fait qu’ils soient affectés d’office dans des régions isolées pour travailler dans une infrastructure publique durant au moins deux années sans que leurs situations familiales ne soient prises en considération. Ils revendiquent, notamment la révision du service civil dans sa forme actuelle. Les grévistes se plaignent des conditions de travail difficiles au niveau des régions vers lesquelles ils sont généralement affectés. Des conditions difficiles qui se caractérisent, notamment par l’absence de logements, de moyens de transports ou encore de moyens propres à leurs métiers et même d’agents paramédicaux. Signalons que le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) avait décidé mardi de prendre part à la réunion prévue hier au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, dans le cadre de la commission sectorielle, tout en poursuivant le mouvement de grève dont la légalité sera examinée mercredi par le tribunal administratif de Bir Mourad Rais à Alger. Les médecins grévistes depuis plusieurs semaines auraient introduit lors de cette réunion une nouvelle revendication à savoir l'annulation de la décision du ministère relative aux prélèvements sur les salaires des médecins grévistes, estimant que cette question "est prématurée", d'autant que la justice "n'a pas encore tranché la question de la légalité de la grève". Pour les représentants du CAMRA, la grève lancée par les médecins résidents depuis novembre dernier est "légale", car toutes les procédures liées au préavis de grève avaient été respectées ainsi que le taux de participation et la garantie du service minimum, regrettant le fait que les différentes rencontres avec le ministère n'avaient pas permis d'aboutir à des solutions consensuelles. La réunion de la commission sectorielle a coïncidé mercredi avec l'annonce de la décision du tribunal administratif de Bir Mourad Rais sur "la légalité ou pas de la grève".

Ismain
Mercredi 24 Janvier 2018 - 18:28
Lu 280 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma