REFLEXION

TRAVAUX PUBLICS : 135 milliards de dollars investis en 20 ans

Le ministre des Travaux publics et des Transports, M Abdelghani Zaalane a indiqué le samedi 23 Juin 2013 à Alger que le volume d'investissements dans le secteur avait atteint près de 135 milliards de dollars durant les deux dernières décennies. A ce jour, l’Algérie dispose 4200 km de voie ferroviaire, d’un réseau routier des plus importants d’Afrique et d’une autoroute de 1300 km avec 13 échangeurs, de 36 aéroports, de dizaines d’aérogares et de 48 ports !



S'exprimant à l'occasion du lancement d'un portail électronique pour le service public dans son secteur mis en place au profit des citoyens, des professionnels et des différents opérateurs, M. Zaalane a affirmé que cette enveloppe avait été consacrée à son secteur dans le cadre des différents programmes quinquennaux initiés par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Ces investissements ont permis la réalisation d'un réseau routier, la modernisation des ports et aéroports, métro, tramway et le réseau ferroviaire qui ne dépassait pas les 1.000 km en 2000. Ce dernier atteint aujourd'hui  4.200 Km et ira jusqu'à 6.300 Km à l'horizon 2022, a-t-il précisé. L’objectif escompté à travers la réalisation d'un réseau ferroviaire est d'atteindre à l'horizon 2020-2022 une capacité de transport de 17 millions de tonnes de marchandise et 60 millions de voyageurs par année, a-t-il soutenu. S'agissant du réseau routier, l'accent a été mis sur la dimension sociale à travers le désenclavement des habitants des régions montagneuses ainsi que sur la dimension économique du pays. Nous comptons 36 aéroports aujourd'hui, a-t-il fait savoir, ajoutant que les grandes villes ont vu la réception de nouvelles aérogares internationales à l'image de celle d'Alger dont la réception aura lieu fin 2018 avec une capacité de 10 millions de passagers par année, outre les 6 millions passagers de l'ancien aéroport. Quant à l'aéroport d'Oran, ajoute M. Zaalane, il sera mis en service début 2019. En ce qui concerne les ports, le nombre de ports en Algérie a grimpé de 28 en 1999 à 48 actuellement, a souligné le ministre, mettant en avant le rôle actif de ces structures en matière d'exportation des produits algériens dont le ciment, le fer, le phosphate et les produits agricoles et alimentaires. Il a fait état, dans ce cadre, des travaux d'expansion des ports de Djendjen (Jijel), Oran et Alger, affirmant que le pays misait sur les moyens de transports modernes et sur la numérisation du secteur. Lors d'une conférence de presse, le ministre a fait état de la réception prochaine de plusieurs projets du secteur des transports et des Travaux publics qui constitue "le carburant" de l'économie nationale à travers la mise en place d'infrastructures de base en vue d'impulser l'activité économique. A ce titre, M. Zaalane a relevé qu'en dépit des conditions financières difficiles, le président de la République a décidé de poursuivre les investissements dont ceux à portée sociale et économique. Il a rappelé, dans ce cadre, la décision du président de la République relative à la finalisation du dernier tronçon de l'autoroute est-ouest jusqu'à la wilaya d'El Taraf tout en prévoyant différentes stations d'entretien et de service outre les stations de péage. Il a également souligné que "si la longueur de l'autoroute est de 1200 km, il existe 13 échangeurs d'une longueur de 1009km, lesquels constituent des autoroutes qui relient les différentes régions notamment celle disposant de ports.

Ismain
Dimanche 24 Juin 2018 - 18:29
Lu 445 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma