REFLEXION

TOP 10 DES PUISSANCES MONDIALES EN 2050 : La France détrônée, l’Algérie avance

En 2050, la France ne fera plus partie du top 10, En tête, demeurent la Chine, l'Inde et les États-Unis, selon une étude du cabinet de conseil et d'audit PwC. Le centre de gravité de l'économie mondiale devrait continuer de s'éloigner des pays matures pour s'orienter vers les économies émergentes en Asie et ailleurs. Les pays émergents, de l’E7, la Chine, Inde, Brésil, Indonésie, Mexique, Russie et la Turquie, pourraient peser près de 50% du PIB mondial d'ici 2050, tandis que la part des pays du G7 (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon NDLR) diminuerait à tout juste 20%, selon PwC.



Selon la dernière étude du cabinet de conseil et d'audit PwC, intitulée «Le monde en 2050 : comment l'économie mondiale va changer ces 30 prochaines années», la croissance moyenne d'ici à 2050, devrait s'établir à environ 2,5% par an. Celle des pays de l'E7 s'établira autour de 3,5% en moyenne par an dans les 34 prochaines années tandis que celle des pays du G7 atteindra 1,6% par an en moyenne sur la même période. Elle sera essentiellement portée par les marchés émergents et les pays en développement. Le Vietnam, l'Inde et le Bangladesh pourraient connaître la croissance la plus rapide sur la période 2016-2050, avec un taux annuel moyen de l'ordre de 5%. La Chine et l'Inde pourraient atteindre 35% du PIB mondial en 2050, soit + 10 points par rapport à 2016. Tandis que le poids des États-Unis et de l'Europe devrait baisser de 4 et 6 points respectivement.

LA FRANCE DETRONEE
Dans le top 10 des puissances économiques mondiales, la France pourrait perdre sa dixième place dès 2030 au profit du Mexique, selon l’étude de Pwc. A l'horizon 2050, les pays émergents devraient occuper les places convoitées de premières puissances économiques mondiales... au détriment de la France notamment. Le PIB français détrôné par celui du Mexique en 2050 ? C'est ce qu'affirme une étude de PwC publiée début février, qui se livre à un exercice de prospective. D'après le cabinet de conseil, six des sept premières puissances mondiales devraient être des économies émergentes. "Le centre de gravité de l'économie mondiale devrait continuer de s'éloigner des pays matures pour s'orienter vers les économies émergentes en Asie et ailleurs", assure dans l'étude Pascal Ansart.

L'AFRIQUE, GRANDE ABSENTE
La grande absente du top 10 est l'Afrique : le Nigeria, premier pays africain dans le classement, se positionnerait seulement à la quatorzième place. "La croissance dans de nombreux pays émergents sera soutenue par une relative dynamique démographique, explique dans l'étude Vladislava Iovkova, Senior Manager Strategy & spécialiste en analyses économiques. Cette évolution devrait néanmoins s'accompagner d'investissements dans l'éducation et d'une amélioration des fondamentaux macroéconomiques pour garantir suffisamment d'emplois aux jeunes en nombre croissant dans ces pays."  En termes de PIB en PPA, la Chine est déjà à la tête du classement en 2016 et devrait asseoir sa position dominante en 2050 - suivi par l'Inde et les Etats-Unis. Ainsi, entre 2016 et 2050, la part relative de la Chine et de l'Inde au sein du PIB mondial devrait respectivement passer de 18% à 20% et de 7% à 15%. Celle des Etats-Unis quant à elle devrait chuter de 16% à 12%. Cette croissance des émergents devrait se traduire par une augmentation des salaires, mais la convergence totale des niveaux de revenu à travers le monde ne devrait pas se réaliser dans 34 ans. Vladislava Iovkova précise : "En 2050, le niveau de revenu moyen des États-Unis sera environ le double de celui de la Chine et le triple de celui de l'Inde - mais il est également possible que les inégalités de revenus entre les pays continuent de croître, notamment en raison des évolutions technologiques qui favorisent les travailleurs les plus qualifiés et les détenteurs de capitaux.

 LE MONDE MUSULMAN EN 2050
D’ici 2050 on va avoir droit à une redistribution des cartes dans le monde musulman. Des pays comme l’Indonésie vont prendre beaucoup plus de poids grâce à leur forte population la 4ème  au monde, ses richesses naturelles, le dynamisme de son économie. Avec la Turquie,  ces 2 pays seront les 2 principales puissances du monde musulman avec des PIB situés entre 2000 et 3000 milliards de dollars, soit autant que la France actuellement (2600 milliards dollars). Seul l’Iran pourra suivre mais c'est plus difficile de prévoir le futur de ce pays car de fortes incertitudes demeurent (politiques). L’Egypte suivra certainement (Pib 1500 milliards environ) mais comme pour l’Iran ce pays peut faire 500 comme 1500 tout dépend si la démocratie s'installe ou pas. L’Arabie saoudite, suivi de la Malaisie et de l’Algérie avec un Pib de 1000 milliards (avec une population de 56 millions ca donnera un Pib par habitant de 18000 dollars. Le 9 Pakistan Pib de 950 milliards mais comme sa population va plus que doubler, ça sera le pays le plus pauvre du classement. L’émirat avec un Pib de 800 milliards, avec le Qatar, le pays musulman le plus riche et peut être même les 2 pays plus riches du monde avec des Pib par habitant dépassant largement les 120 000 dollars habitant, soit 10 000 dollars par mois par habitant. Le Maroc avec un Pib de 750 milliards de dollars.
Le total du monde musulman (plus de 50 pays) fera dans les 20 000 milliards de dollars en 2050 soit plus que l’Europe ou les usa en 2011.

 

Ismain
Dimanche 12 Février 2017 - 19:19
Lu 3083 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma