REFLEXION

TISSEMSILT : Prolifération des chiens errants dans plusieurs quartiers



Malgré les fonds colossaux que déboursent l’Etat chaque année à la wilaya et aux collectivités locales pour l’amélioration du cadre de vie des citoyens, mais à la grande surprise des habitants tout comme c’est le cas pour les visiteurs de la ville, beaucoup de choses restent à faire alors que dans certaines situations, cette même ville donne une image d’une agglomération des années soixante-dix. Constat ; depuis quelques temps déjà, le commun des habitants de la ville de Tissemsilt a sans doute remarqué que certains quartiers deviennent de jours comme de nuits un vrai théâtre pour le regroupement des chiens errants, des rassemblements par dizaines de chiens qui sillonnent en toute liberté les coins de la ville, et même aux alentours de certaines administrations publiques, selon les riverains, leur nombre est en accroissement dangereux ce qui représente désormais et avec l’approche de l’hiver un réel danger pour leurs vies.  Cet état de fait est vérifiable aux niveaux de plusieurs endroits, les visiteurs ainsi que les habitants de Sidi Bentamra et ses alentours, des 320 logements, des plateaux, du quartier communal d’Ain-El-bord se sont plaints de la présence de ces chiens errants et ont déploré l’absence des services communaux pour une éventuelle opération d’abattage, la même situation a été soulevée par les habitants de la cité El Mardja et ceux d’El-karia qui disent que dès la tombée de la nuit, la route devienne très dangereuse, des meutes de chiens errants venant certainement des cachettes créées dans les chantiers et les terrains abandonnés s’adjugent les espaces et leur coupent  parfois le passage vers leurs lieux de travail ou leurs domiciles.  Ce phénomène est encouragé parfois par la présence des chiens de garde dans les chantiers et leur multiplication ce qui a généré cet envahissement. En somme, ce phénomène commence déjà à inquiéter les habitants de la ville tout comme les visiteurs et une intervention de la part des nouveaux responsables communaux ne sera que bénéfique voire salutaire avant que le pire n’arrivera, une battue des chiens errants comme c’était le cas par le passé rétablira la quiétude citoyenne et renforcera surement le côté sécuritaire des personnes.   

 

A. Ould El Hadri
Mardi 12 Décembre 2017 - 18:36
Lu 165 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma