REFLEXION

TISSEMSILT : Première présentation d’un respirateur artificiel contre le Covid-19

La lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19) à Tissemsilt est désormais l’affaire de tous sans exception aucune notamment dans le domaine de la création et c’est dans ce sens qu’un ingénieur assez expérimenté en matière d’électronique et des nouvelles technologies vient de joindre son effort à ceux des autorités, des organes étatiques, des chercheurs inventeurs, en s'attelant à la fabrication d’une machine oh combien stratégique dans la stratégie et la politique sanitaires



Il s’agit d’un respirateur artificiel typiquement Algérien. En effet, Amor Med c’est de lui qu’on parle, cet ingénieur qui cumule une quarantaine d’années dans le domaine de l’électronique, des auto-mécanismes et des nouvelles technologies a couronné ses réalisations par la présentation du premier prototype d’un respirateur artificiel dont la présentation a été faite au niveau de la Chambre du Commerce et de l’Industrie « Ouarsenis ». lors de la démonstration, ce chercheur connu dans toute la région par ses réalisations a démontré aux présents que ce produit est le fruit d’un travail bien étudié d’une entreprise familiale, confiant de son produit qui le qualifie par l’obligation de la conjoncture du coronavirus (Covid-19) de produit stratégique, il a précisé qu’il s’est impliqué dans l’effort de lutte contre la propagation du coronavirus par la concrétisation de cette  opération en fabriquant ce moyen de respiration afin de prouver que les compétences existent bel et bien et qu’un tel produit revient trois fois moins coûteux qu’un produit importé de l’étranger et il faut compter sur sa disponibilité dans le marché médical mondial, Mr Amor et afin de changer les anciennes mentalités quant au but d’un telle présentation a solennellement dit qu’il ne souhaite pas une aide financière ou un quelconque financement pour l’aboutissement de son projet, il s’est dit qu’une fois ce produit très bénéfique pour les malades soit certifié par les instances compétentes du ministère de la santé, son entreprise est en mesure de fabriquer un peut plus d’une  cinquantaine d’appareils par mois au niveau de son entreprise et pour se faire, il a lancé un appel aux autorités du pays en nous disant « je m’adresse aux autorités du pays d’une part afin de certifier ce produit en tant qu’appareil médical qui n’a rien à envier d’un autre importé de l’étranger avec des devises fortes et de l’autre part d’encourager cette start-up en contractant un marché d’autant plus que cette machine reste demandée un peu partout dans le monde, les structures de santé aux niveaux des wilayas sont désormais dans l’obligation de doter les services par de tels appareils ». Enfin,  les responsables de la CCI Ouarsenis qui sont accompagnateurs de ce merveilleux projet ont affirmé que cette démarche s’inscrit dans le cadre de ses activités d’accompagnement et le résultat du travail de cette entreprise spécialisée mérite une grande valorisation, il devra aboutir à une finalité qui est la commercialisation ici et ailleurs et incite tout un chacun et particulièrement les décideurs du pays  à s’impliquer dans ce projet ambitieux.

A.Ould El Hadri
Dimanche 10 Mai 2020 - 19:09
Lu 394 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma