REFLEXION

TISSEMSILT : Les porteurs de projets protestent à Teniet El Had



Dans le cadre de sa stratégie visant à créer tant de petites entreprises, de postes d’emploi et à absorber un tant soit peu le taux du chômage au niveau de la wilaya, certaines institutions bancaires et autres de l’emploi dont l’ANSEJ et  CNAC, sensées avoir comme mission principale l’accompagnement et le rapprochement le plus possible de ces porteurs de projets et de leurs attentes. Force est de constater que la réalité est tout autre et devant certains problèmes qu’endurent ces promoteurs, les banques semblent ne pas avoir hésité à se montrer fermes quant au recouvrement de leurs dus. En effet, la commune de Teniet El Had a abrité hier un regroupement d’un peu près de deux cent personnes bénéficiaires de différents prêts bancaires, acquis  dans le cadre de l’un des dispositifs de l’emploi, qui semblent avoir des difficultés financières les empêchant d’honorer leur dus envers les banques. Selon le représentant de la fédération nationale des porteurs de projets dans le cadre des dispositifs d’emploi, le sit-in qui a débuté dès huit heures du matin de la journée du mardi prévoit d’être vu comme un signal fort aux responsables concernés, devant permettre l'identification des projets concrétisés et des porteurs de projets qui faute de projets ou de travail sont aujourd’hui au chômage et sont dans l’impossibilité d’honorer leurs redevances. En plus, ces derniers accusent-ils, la manière par laquelle opèrent certaines banques en procédant à la saisie du matériel par la voie d’un huissier de justice, dénoncée par tout un chacun de ces porteurs de projets qui en arrivant devant le siège de l’antenne CNAC de Teniet El Had se sont réorganisés et se sont reliés la parole, dénonçant cette situation qu’ils ont qualifié de hogra et de représailles sans prendre en compte le contexte et les circonstances par lesquels avaient traversé ces promoteurs dès le premier jour de l’approbation du projet. Enfin, les  organisateurs du regroupement de Teniet El Had affirment que d’autres structures sont chargées de l’élaboration des enquêtes sociales et financières devant permettre de collecter les informations susceptibles de faciliter l’action d’une part à ces jeunes promoteurs et d’autre part aux responsables locaux d’apporter les solutions aux problèmes et autres insuffisances constatées sur le terrain du moment que la création de ces petites entreprises et ces postes d’emploi n’est que bénéfique pour la wilaya, particulièrement avec le lancement prochain de plusieurs autres projets qui vont générer certainement une grande opportunité de  
travail pour ces malheureux.

 

A.Ould El Hadri
Mercredi 11 Octobre 2017 - 18:27
Lu 273 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 16-12-2017.pdf
3.52 Mo - 15/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+