REFLEXION

TISSEMSILT : Les marchands réinvestissent le marché de Souk H’lima

En 2018, les autorités locales de Tissemsilt avaient procédé à la délocalisation d’un nombre important de commerçants qui exerçaient depuis plus d’une vingtaine d’années au niveau de l’ancien marché de la ville communément appelé Souk H’lima.



Un souk  spécialisé dans la vente au détail des fruits et légumes et principal point d’approvisionnement des habitants de la ville et même de toute la région et ce pour parait-il libérer l’espace public pour les piétons, limiter le stationnement et offrir à cette place plus d’espace mais aussi plus d’attractivité, de bien les réorganiser et assainir la situation de ceux qui occupaient les lieux. Aussi parce que  cette situation est liée à la proximité phréatique de la rue Bentammar  et de Hai S’baa du à l’absence d’un système moderne d’assainissement des eaux pluviales à cet endroit, à l’inadéquation entre l’espace disponible et la croissance du marché d’une part et la présence des habitations au sein même de ce marché. A l’époque, la délocalisation de ce marché s’était présentée comme une option préventive plus pertinente et mieux adaptée face aux multiples risques qui interfèrent en continu. Elle était bien accueillie par la population entière, de même le lieu choisi pour cette délocalisation n’était qu’à moins de cent mètres de l’ancien site et obéissant à un plan d’urbanisme préétabli où tout un chacun a eu sa part. Même ceux qui exerçaient clandestinement occupaient des stands propres à eux, aujourd’hui les anciennes pratiques refont surface face et ces commerçants qui ont réinvesti l'ancienne place du marché de Souk H'lima, coupant carrément la route aux automobilistes et squattant les trottoirs. Les routes sont encombrées et sales alors, que l’hiver n’a encore pas pointé son nez avec ce qu'il apporte comme boue et saleté de tous genres. Cela se passe malheureusement devant le regard passif des responsables locaux, des élus et des services de sécurité, aucun d'eux ne s'est donné la peine d'instruire ces gens pour un retour à la normale avec une possibilité garantie d'accès à leurs maisons respectives et une quiétude pour les habitants du voisinage qui souffrent de la nuisance. Enfin, une intervention ferme et urgente pour libérer cette place toute entière est plus que souhaitée du moment que les exploitants des espaces commerciaux ont été recensés et localisés chacun dans son stand de même que c’est de l’espace public qu’il s’agit…..

Ould El Hadri
Mercredi 21 Octobre 2020 - 16:05
Lu 214 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma