REFLEXION

TISSEMSILT : Les habitants de ‘’Haï Essalam’’ ferment la RN14

Profitant de l’installation du nouveau wali et de l’approche de la rentrée sociale, les habitants de Hai Essalam au chef-lieu de la commune de Layoune dans la daïra de Khemisti ont barricadé avant-hier la RN 14, route qui mène à Teniet El Had du côté nord et à Tissemsilt du coté sud, pour protester contre l’absence des commodités de vie et aussi pour attirer l’attention du premier responsable de la wilaya sur la précarité de leur vie.



En effet, les habitants qui se sont regroupés sur la route précisent d’abord que leur quartier est la partie la plus défavorisée de la commune, il est le plus touché par la pauvreté et le sous développement. Ils ajoutent qu’ils vivent en surpopulation dont une grande partie est issue d’un exode rural. Ce quartier est depuis longtemps confronté à de multiples problèmes humains, professionnels, sociaux. Les protestataires affirment que devant cette situation intenable, leur cité est devenue l’illustration parfaite de la pauvreté et du chômage, ses habitants vivent depuis des années dans des conditions très déplorables souffrant le martyre de cette situation intolérable. Les habitants de Hai Essalam évoquent une série de problèmes auxquels ils sont quotidiennement confrontés, dont les routes qui sont dans un état de dégradation très avancée, quant à l’eau potable, ces derniers déclarent que l’ alimentation du quartier est le dernier souci des responsables, sinon précisent-ils comment expliquer que ce grand quartier est resté dépourvu d’eau et qu’aucune opération d’alimentation en eau potable ne lui a été programmée. Quant à la scolarité des enfants, ces mécontents affirment que l’école est le rêve des enfants qui font des kilomètres pour rejoindre leurs écoles respectives au centre de Layoune. Coté santé, ces mêmes laissés pour compte précisent que le mal est plus profond que désormais aucun remède ne pourra guérir malaise social et pour finir, l’absence du gaz de ville se présente comme un dysfonctionnement qui n’a jamais eu d’explication  responsable du fait que des quartiers qui sont mitoyens sont alimentés en gaz de ville et ce depuis des années. Enfin, il est à préciser que certains responsables locaux ont pris le soin de recevoir des représentants des protestataires pour tenter d’apaiser les tentions pour finir par leur promettre que l’Etat prendra en charge ces doléance et pour commencer, un projet de raccordement en gaz de ville sera prochainement lancé pour le bien être des habitants alors, que la cité bénéficiera aussi de sa part de développement locale avec le lancement de divers programmes.  

A. Ould El Hadri
Mercredi 9 Septembre 2020 - 17:49
Lu 201 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma