REFLEXION

TISSEMSILT : Le développement à Kouacem ‘’hypothéqué’’ par une route

Des habitants de la localité de Kouacem reliée administrativement à la daïra de Lardjem au nord-est de Tissemsilt se sont adressés aux responsables de la wilaya ainsi qu’aux représentants locaux de la presse afin de soulever certains problèmes qui tardent à se résoudre.



Les habitants de cette localité de Kouacem qui regroupe les Ghroubat, les Aroubat et les Ouled Ben Youcef disent qu’ils se sont vus lassés d’attendre la tenue des paroles par les responsables concernant l’amélioration de leur cadre de vie au même moment où ces responsables les ont surpris avec le lancement d’un projet d’une tranche de 2.5 kilomètres de route ne faisant profiter que deux familles seulement du douar d’El Aroubat jusqu’au temple de Sidi Kacem. Pourtant le projet regroupant quelque 17 kilomètres touchant la totalité des trois douars précités a bel et bien été programmé dans un passé récent mais pour des raisons qui restent obscures, ce projet est reporté selon nos interlocuteurs à l’année prochaine. Il est à préciser que cette route se présente comme un nerf primordial pour toute cette région notamment pour l’agriculture de la vigne. En effet, ces habitants infortunés ont affirmé qu’ils ont sollicités les responsables pour plusieurs projets d’intérêt général et non pas uniquement ces 2.5 kilomètres qui mènent à Sidi Kacem. Un tel projet ne semble selon eux servir à rien sauf à l’intérêt de ceux deux ou trois familles, ces habitants endurent aujourd’hui et  en permanence un vrai calvaire du à l’absence de toutes les commodités de la vie. Le développement n’a plus de face dans ces trois bourgues qui forment El Kouacem, le centre de soins est fermé depuis longtemps et aucune prestation de santé n’est offerte dans ce lieu qui est désormais telle une carcasse sans âme. Idem pour la maison des jeunes qui est aussi fermée. Quant à la seule école construite à Ghroubat en l’an 2000, elle n’a jamais ouvert ses portes pourtant entièrement équipée, ce qui oblige les écoliers à se rendre sur sept kilomètres plus loin, à El Messous pour suivre leurs études, un dossier qui sera prochainement abordé. Un de nos interlocuteurs de l’association « romarin d’El Kouacem nous a déclaré que cette bourgade connue par le nom du petit royaume de la vigne souffre aujourd’hui d’un manque criard en matière de développement. Il a  dénoncé amèrement la précarité du mode de vie enduré depuis les temps : «Nous nous sommes vraiment lassés de poireauter quotidiennement pour une quelconque intervention dans l’espoir d’apprendre  que notre déplorable situation soit mise un jour dans un éventuel ordre du jour par des éléments de la wilaya et de l’APC». Au nom des habitants, il réclame plus que jamais leur part de développement,  le tronçon routir jusqu’aux trois douars est restée sans aménagement ce qui les a énormément pénalisé et a généré un sentiment de mépris envers les responsables locaux tant la distance n’est pas assez grande et ne peut en aucun cas peser sur le budget de l’Etat. Ils affirment que leur douar et malgré la dernière visite du wali, une visite dont l’absence du maire de Lardjem et le chef de la daïra a été constatée et malgré les multiples sollicitations a été depuis très longtemps délaissée. Ils regrettent précisent--ils la situation anarchique que traverse leur douar qui n’ait pas avancé d’un iota, l’indisponibilité et l’impraticabilité de cette route ont sérieusement hypothéqué son épanouissement. Enfin, il est à préciser que le douar qui a été longtemps déserté par ses habitants et avec leur retour, ils espèrent tout comme ceux habitants les autres douars que la situation va changer et l’isolement de leur douar ne sera qu’un mauvais souvenir afin d’extirper ces bourgades de la misère et du retard..

Réflexion
Mercredi 2 Décembre 2020 - 14:34
Lu 250 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma