REFLEXION

TISSEMSILT : Le béton envahit des centaines d’hectares de terres agricoles



Quoique les choses paraissent relativement normales pendant les deux dernières années, le foncier en général et le foncier agricole en particulier à Tissemsilt semble toutefois être bradé  par une poigné de courtiers sans scrupule, des  véreux qui n’ont pas cessé de s’enrichir de la façon la plus douteuse notamment ceux qui se sont acharnés depuis quelque temps sur les terres agricoles de Tissemsilt, ces dernières qui ont enregistré une nette diminution de ses superficies détournées malheureusement de leur vocation, des centaines d’hectares arables ont été squattés et transformées par des canaux frauduleux en lotissements hors POS cernant la ville de Tissemsilt et l’empêchant  au future proche d’envisager une éventuelle extension du PDAU du chef lieu de la wilaya et ce devant le vue et le su de tout un chacun, pourtant pour la préservation des terres agricoles, l’état a réservé toute une batterie de lois versant toutes dans ce sens et lutant contre le détournement de la vocation initiale. notre petite enquête nous a conduit à constater des  dizaines voir centaines d’hectares de terrains agricoles qui ont changé de mains, voir distribués en lots pour  la construction dont la majorité  est illicite  et le reste a été  urbanisé à moyen et à long terme sans que les plans directeurs de l’aménagement et de l’urbanisme (PDAU) soient approuvés au niveau de la wilaya  et que ces terrains agricoles n’ont pas fait l’objet de mesures de préservation et cela est d’autant plus vrai que le constat en lui-même met en lumière l’irresponsabilité des élus  de la commune de Tissemsilt et  d’autres responsables à l’image de ceux de l’agriculture, de la conservation foncière et ceux de la wilaya, le subterfuge est tout simple pour ces soit disant promoteurs ; on établit les actes chez des notaires véreux, on modifie les PDAU, on dénature les POS (Plans d’occupation du sol) de façon à intégrer les espaces agricoles, pour créer des coopératives immobilières fantoches. De révélation en révélation, la toile foisonne de ces circonstances du détournement couvert par le secret total et l’absence jusque la d’enquête commodo incommodo à propos des hectares du foncier agricole de la sortie sud de Tissemsilt notamment à Beni Meida et de la sortie sud-est est en allant vers Bougara au profit du soit disant "extension" du PDAU de Tissemsilt. Aujourd’hui, ce qui arrive depuis quelque temps n’aura plus de qualification que le détournement caractérisé du foncier agricole, la forte pression sur les terres arables et la forte demande sur le foncier pour la construction ont encouragé certains malintentionnés et autres véreux de s’enrichir et peu importe le foncier agricole qui n’a jamais été déclassé pour la construction qui ceinture désormais d’une façon illégale la ville de Tissemsilt, la présence de ces infractions est vérifiable un peu partout, que se soit sur le chemin de wilaya CW 14 qui mène de Tissemsilt vers Hamadia, sur l’autre chemin de wilaya en allant vers Bougara ou à Sidi Bentamra ou encore aux abords des routes nationales RN 19 et 14. Enfin, il faut profiter de la visite officielle du ministre de l’agriculture à la wilaya pour rappeler qu’il est clair que  la situation des terres cultivables est préoccupante, aussi interpelle-t-elle  les pouvoirs publics car l’essentiel du potentiel agricole de la ville de Tissemsilt est en déclin et risque de s’aggraver avec l’urbanisation galopante qui risque de se propager au delà et que les quelques hectares restants  et  qui ont échappé aux prédateurs risquent d’être bradés illicitement, sans omettre de préciser que même la propriété des terres privées est menacée car l’attribution qui se fait de façon administrative lorsqu’il y a manquement à la réglementation ce qui permet à certaines personnes de s’adonner à des transactions et à des ventes illicites voire même faire des affaires sur le dos de l’agriculteur.  

A.Ould El Hadri
Mardi 13 Octobre 2020 - 16:28
Lu 183 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma