REFLEXION

TISSEMSILT : La rentrée scolaire perturbée dans plusieurs écoles

Après plus de cinq mois de repos en raison de la pandémie du coronavirus, les élèves du primaire ont repris le chemin de l’école et c’est dire qu’enfin, la rentrée scolaire pour l’année 2020/2021 au niveau de la wilaya de Tissemsilt a eu lieu comme c’était le cas pour les autres régions de pays.



En effet, loin de certains établissements exemplaires présentés par les responsables afin de donner une bonne image à un secteur souffrant et qui agonise depuis quelques années d’une politique locale défaillante, beaucoup d’autres écoles du chef-lieu de la wilaya et des zones d’ombre se sont retrouvées dans une situation compliquée et pas très ordinaire. Préparer une rentrée sans véritables ressources humaines et financières et rien qu’au chef lieu de la wilaya, des établissements n’ont pas pu ouvrir aujourd’hui dans des conditions sanitaires adéquates. Certains n’ont pas été aménagés, tandis que d’autres sont carrément en travaux et si les élèves ont tenu à afficher leur joie d’avoir retrouvé les bancs des classes après plusieurs mois de repos forcé, il n’en demeure pas moins que visiblement leurs parents étaient très en colère face aux perturbations que certains établissements scolaires ont connues dans des communes montagneuses tout comme au chef lieu. Le manque de produits de désinfection à l’image du gel hydro-alcoolique, l’eau de javel ainsi que les différents produits destinés pour désinfecter les salles de classe ont été le problème majeur constaté un peu partout auquel ont été confrontés les directeurs des établissements scolaires, provoquant ainsi une perturbation de cette rentrée. Dans d’autres situations, les travaux qui ont été engagés par les autorités locales dans certaines écoles n’ont pas été achevés, puisqu’il a été constaté que des chantiers dans ces écoles primaires qui n’ont pas permis aux élèves de rejoindre leurs classes, quant au problème de l’absence de l’eau potable. Il faut dire que la mobilisation des gens du secteur n’était pas à la hauteur de l’évènement qui de logique devait être préparé à l’avance en collaboration avec les assemblées populaires et de l’avis des parents d’élèves, si les autorités compétentes avaient garanti les moyens pour réussir la rentrée scolaire comme annoncée par le wali lors de l’ouverture. Les responsables du secteur n’étaient vraiment pas au rendez-vous, absence des mesures sanitaires, aucun respect de l’espace sécuritaire, rassemblement des parents et des élèves devant les établissement et absence même du port de masque, c’était vraiment l’anarchie et dire que certaines langues ont avancé que la rentrée s’est déroulée dans de bonnes conditions, les parents d’élèves qui vérifiaient la répartition des groupes et les emplois du temps alors que d’autres posaient un tas de questions au directeur de l’école, quant aux mesures d’hygiène et de prévention de la Covid-19, Beaucoup d’entre eux n’ont pas caché leur peur. Un parent nous a déclaré « C’est de mon fils qu’il s’agit, dans ces conditions, j’ai peur qu’il chope ce virus, qu’il tombe malade et nous contamine »…..  

Ould El Hadri
Samedi 24 Octobre 2020 - 16:18
Lu 206 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma