REFLEXION

TISSEMSILT : Des citoyens interpellent le CRA pour une ambulance



Endormies sur les 30 dernières années, des communes de la wilaya de Tissemsilt sont manifestement à genoux en matière de financement du développement local et du quotidien (aménagement urbain, services, aide sociale, culture, santé, structures etc…). Parmi ces commune, on citera comme témoins Malaab, Sidi Boutouchent, Larbaa et Maacem, des communes fragilisées d’avantage par la pandémie du Coronavirus, une situation qui a doublement incommodé les habitants de ces communes, d’une part, ils affirment qu’ils ont été affreusement isolés du fait de l’absence de moyens de transport et de ravitailleurs et de l’autre part par l’absence des moindres commodités de la vie. Effectivement, nous avons été récemment les témoins oculaires dans deux des quatre communes précitées, le constat est on ne peut plus désolant, des malades en besoin d’assistance médicale n’ont trouvé même pas une unité d’intervention de protection civile pour les transporter vers le chef lieu de la wilaya et le cas s’applique sur les quatre communes, l’absence d’une ambulance dans chaque commune afin de soulager les souffrances des malades notamment les femmes voulant accoucher est désormais la priorité des priorités . Durant plusieurs années, les citoyens n’ont pas cessé d’interpeller les responsables qu’ils soient locaux ou au niveau central mais malheureusement aucun geste inscrit dans la pérennité n'a été fait comme cela se passe sous d'autres cieux, des jeunes habitant  Maacem, Malaab, Sidi Boutouchent, et Larbaa  affirment plus que jamais que ces zones d’ombre de l’Algérie profonde sont dans le grand besoin d’ambulances d’où ils interpellent cette fois la présidente du croissant rouge Algérien Mme Benhabiles afin de leur venir en aide et les équiper de ces moyens de transport sanitaire, eux qui disent que Mme Benhabiles était présente avec eux en 1992 en composant la fédération internationale des associations des victimes du terrorisme ainsi qu’en hiver de l’année 2017 en visitant la commune de Malaab et lui offrant des aides alimentaires, des couvertures, un puissant générateur électrique etc…nos interlocuteurs précisent qu’en ces temps du Coronavirus, et en l’absence d’ambulance, même les rares moyens de transport clandestins s’abstiennent à faire des déplacements, la peur de la contamination s’impose d’elle-même. Pour conclure, les concernés souhaitent que la présidente du Croissant rouge algérien Mme Benhabiles affectera au bureau de wilaya du CRA au moins une ambulance pour ces commune de l’ombre et la mettre à la disposition des malades en attendant que la situation s’améliore dans chacune des communes citées.      

A.Ould El Hadri
Mercredi 20 Mai 2020 - 20:12
Lu 527 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-05-2020.pdf
6.56 Mo - 27/05/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+