REFLEXION

TISSEMSILT : Délocalisation du concours des agents d’administration à Tiaret

Le concours que la direction de l’éducation de Tissemsilt comptait organiser les 22 et 23 du mois en cours au niveau de l’UFC de Tissemsilt est en fin de compte délocalisé pour que les épreuves se déroulent dans le même établissement mais à Tiaret.



C’est ce qui a été décidé par les responsables du secteur de l’éducation de la wilaya, après le refus par le chef du centre de l’UFC de Tissemsilt d’héberger les épreuves d’un concours pour lequel des milliers de postulants  sont candidats, avançant le manque de logistique. En effet,, une vingtaine de postes de corps commun entre agent et agent principal d’administration et attaché d’administration sont proposés à concurrence pour lesquels quelque trois mille demandes ont été déjà motivées. Mais à contre courant, la direction de l’éducation après avoir formulé la demande d’organiser ce concours au niveau du centre de Tissemsilt s’est vu refuser la demande par le chef du centre de l’UFC Tissemsilt dont nous détenons une copie de la correspondance du refus sous prétexte que ce centre ne peut pas assurer le bon déroulement d’un tel concours avec un tel nombre de candidats, tout en les orientant à l’UFC de Tiaret, et se voyant dans une situation peut rassurante et afin de préserver les postes pour la concurrence comme s’est avancé par la direction dans un communiqué dont nous disposons d’une copie. Les responsables de l’éducation se sont adressés par défaut à l’UFC de Tiaret qui a accepté que le concours se déroule  aux mêmes dates à Tiaret. Cependant, devant cette situation incommodante et éliminatoire à la fois, les candidats retenus à l’examen écrit de ce concours externe qui sont des chômeurs et habitants les  régions  lointaines, telles Lazharia, Bordj Bounaama, Youssoufia Bordj El Emir etc., ne savent déjà pas comment faire pour se déplacer durant deux jours de suite en aller-retour de leurs lieux de résidence vers le chef lieu de la wilaya de Tissemsilt puis vers Tiaret (situation géographique impose). A cela, s’ajoute le problème des frais, de la disponibilité et la disposition ou non des moyens de transport puisqu’il est impossible d’assurer le transport à des centaines pour ne pas dire des milliers de personnes en même temps et pour la même desserte sauf si un miracle se produira d’où des dizaines de personnes concernées par ce concours, interpellent les hauts responsables de la wilaya notamment, le wali et le président de l’APW, d’intervenir en urgence afin d’éviter ce désagrément à ces milliers de candidats et donner la chance au maximum de candidats pour qu’ils seront présents le jour du concours. Enfin, il convient de rappeler que ces postes à concourir s’inscrivent dans le programme de l’année 2019.

A.Ould El Hadri
Vendredi 13 Décembre 2019 - 15:04
Lu 547 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma